Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 20:06

 

 

 

 

Il serait sans doute fastidieux d’aborder en un article tous les cyclopes de la Grèce mythologique, il existe déjà tant de choses concernant Polyphème, ne se limitant pas à sa célèbre confrontation avec Ulysse….

 

 

Origines et vie de Polyphème

 

Notre ami fait partie des cyclopes bergers, et non de ceux descendants directs d’Ouranos ni de ceux forgerons. Polyphème naquit de l’accouplement  de Poséidon avec la nymphe Thoosa. Il s’agit d’un géant à l’œil unique. On le considère comme le plus fort et le plus grand parmi les cyclopes. Il vivait dans une grotte non loin de l’Etna et s’occupait de moutons. C’est Zeus qui avait placé ainsi ces cyclopes-là dans le cadre champêtre d’une contrée extrêmement prospère. En effet les cyclopes ne devaient fournir  en cet endroit aucun « coût de production » ni labeur puisque les récoltes des vignes et des champs y poussaient spontanément et abondamment. Les cyclopes bergers menaient  ainsi une vie aisée et tranquille, tout en gardant et mangeant  des chèvres et des moutons. Ils n’avaient aucune loi ni règlement à suivre, ils vivaient donc dans le plus pur égoïsme, pour leur plus grand plaisir. C’est ainsi que les gens des autres contrées se mirent à redouter ces cyclopes, mais ce pays des cyclopes bergers fonctionnait ainsi déjà bien avant les débuts de la civilisation humaine.

 Les romains ont accentué ensuite cet aspect bucolique en s’inspirant de Pan (avec sa flûte), Polyphème version Rome antique se retrouva donc muni d’une lyre lui permettant de tromper l’ennui de sa vie campagnarde. L’époque romaine l’a parfois représenté avec trois yeux : deux yeux « morts » et un seul « vivant » au milieu du front.    Ici se termine cette « parenthèse  romaine » ….

Un fait de notoriété publique : Polyphème aimait dévorer des humains.

 

 

 

 

Ulysse terrassant Polyphème (source image pointsdactu.org)

 

 

 

Les aventures avec Polyphème

 

Notre ami obtint très tôt le « profil « idéal »  pour camper ce genre de personnage à la fois infortuné et dangereux dont la mythologie grecque raffole. 

 

Galatée

D’abord amoureux éconduit de Galatée (rien à voir avec Pygmalion, simple homonymie), Polyphème le lui fit payer à elle et à son amant Acis en tuant ce dernier qui termina changé en fleuve.  Polyphème jeta en effet un énorme rocher sur Acis. Le « lancer de roc » constitue également un sport très prisé des hécatonchires (article « les hécatonchires » ici http://benoitreveur.over-blog.com/article-les-hecatonchires-68299125.html )

 

 

 

 

(l’équipage de l’Odyssée aveuglant Polyphème »  œuvre de Theodoor Van Thulden (in « Les travaux d'ulysse »,  1633 » )

 

Ulysse

Nous connaissons tous le fameux passage tiré de l’Odyssée relatant la rencontre entre Ulysse et Polyphème.  

 

Ulysse, débarqué sur l’île du cyclope , découvrit cette grotte précédée d’une barrière. Il y rentra avec certains de ces compagnons.   C’est peu de dire que cette caverne respirait l’opulence : ça et là dans les cavités on remarquait des étables abritant les troupeaux entiers du berger, dans d’autres recoins se tenaient accumulés des mets et richesses divers.    Les choses se compliquèrent lorsque Polyphème ferma l’entrée de sa demeure caverneuse en poussant un gros rocher. Ulysse et ses compagnons se retrouvaient pris au piège, Polyphème commença à écraser puis dévorer un ou deux compagnons d’Ulysse. Il fit de même pour ses repas du lendemain. Polyphème ne craignait même pas Zeus : il savait  parfaitement que son père Poséidon le protégeait. Ulysse et ses compagnons voyaient leur temps vraiment compté. Bien que bloqués dans la grotte, ils finirent par trouver le fameux stratagème pendant l’absence ou le sommeil de polyphème. En prenant  une poutre grande comme un mat de bateau, en la taillant et chauffant dans la braise, ils façonnèrent donc une bonne arme. Ils prirent d’abord soin d’enivrer Polyphème avec l’outre de vin qu’ils avaient emmenée avec eux (Initialement ils rentraient dans cette caverne afin de demander l’hospitalité, ils avaient donc prévu cette outre en cadeau et ne s’attendaient pas à finir captifs d’un cyclope).

Ce pieu géant permit donc à Ulysse et à ses compagnons de crever l’œil de Polyphème, mais il leur fallait encore sortir de la grotte fermée. Le lendemain, le géant, désormais aveugle , poussa à tâtons le rocher dans le but d’envoyer ses moutons dans les près. Ulysse et ses compagnons sortirent à ce moment précis en se cachant sous le ventre des animaux, puis en courant ils rejoignirent leur navire. Ulysse cria alors quelques mots à Polyphème  (le fameux « je suis personne »).  Polyphème lança en vain un rocher énorme en direction du vaisseau  qui prit le large.     Polyphème, abattu,  devint ensuite la risée de ses amis cyclopes bergers : lui qui disait avoir été éborgné par « personne » passait donc pour un insensé.  

 

(Toutefois dans certaines versions, Ulysse donne son véritable nom au cyclope vaincu, afin de revendiquer sa vengeance concernant le meurtre de ses compagnons. Je trouve intéressant ce contraste et la complémentarité entre l’Ulysse « affirmé  » et celui plus  neutre affirmant être « personne »).

 

Bien entendu il semble très probable que Polyphème personnifie l’aveuglement des individus prenant les choses à la lettre et manquant d’écoute  envers les autres…. puisque cela peut rendre victime de…. « personne »   -)

 

 

 

 

Polyphème lançant vainement le rocher sur le navire d’Ulysse  (source image Dinosoria.om)

 

POSTERITE

Je souhaitais aborder quelques versions satiriques ultérieures à l’Odyssée.

 

EURIPIDE

J’aimerais d’abord citer « Le cyclope », pièce écrite par Euripide (5e Siècle AV. JC).

 C’est d’abord Silène qui entre en scène en quittant la grotte de Polyphème. Après maints quiproquos avec Dyonisos et Héra, il partit en mer avec les satyres qui, en arrivant sur l’île des cyclopes devinrent serviteurs de Polyphème. Arrive ensuite Ulysse qui débute un commerce avec Silène. Ulysse se cache lorsque surgit Polyphème,  qui, après avoir débusqué puis combattu Ulysse, commence à dévorer des compagnons du roi d’Ithaque. Les satyres l’aideront à éborgner le cyclope.  Notre héros de l’Odyssée explique ensuite être « personne »…..     

 En plus d’un aspect satirique, je trouve très à propos de mêler Polyphème à ce cortège dyonisiaque  : leurs caractères bucoliques et excessifs se conjuguent à merveille.

 

 

 

 

Acis et Galatée sculpture de la fontaine Médicis, jardin du Luxembourg, Paris   (source image linternaute.com)

LUCIEN DE SAMOSATE 

Lucien , (satiriste du 2ème siècle après JC, père malgré lui de la « science fiction antique ») en écrivit une version très sympathique :  cette fois –ci la néréide Galatée éprouve de la déférence envers Polyphème et non plus du simple dédain. Polyphème  a retrouvé son œil après la confrontation avec Ulysse.

 Galatée a bien compris que Polyphème « avait le bras long », ses origines divines étant données…… Toutefois, y compris chez Lucien,  elle n’est toujours pas amoureuse de ce malheureux cyclope. Sa sœur Doris en revanche le convoite. Cela donne lieu à un dialogue savoureux entre les deux sœurs néréides (mi-femmes-mi poisson), en voici un extrait  

 

« - Gaalatée  : moi.. aimer Polyphème ! tu n’y penses pas, mais je devine pourquoi tu parles ainsi, tu sais parfaitement qu’il ne t’a jamais remarquée, il ne s’intéresse qu’à moi.

- Doris : un berger qui n’a qu’un seul œil te trouve jolie ! Il y a bien de quoi s’ennorgueillir » ! De toute façon tu n’auras pas à cuisiner pour lui. Si j’en crois la rumeur il semble pouvoir transformer un voyageur en fort bon repas » 

 

 (extrait de « Dialogues marins «  par Lucien de Samosate)

 

Je trouve cette intrigue et ce dialogue très intéressants : on sent clairement que les deux néréides éprouvent  à la fois des sentiments  d’intérêt « stratégique », de déférence et de mépris envers Polyphème.   Lucien aimant proposer des réflexions philosophiques en utilisant l’humour, je crois voir dans la réponse de Doris un message « épistémologique » du type « avant de juger ou de réagir à un jugement, demandes toi d’abord qui juge quoi et à partir de quels éléments »…..          

 

Nous voyons ici du bon Lucien comme on aime ……

Ces « dialogues marins » de Lucien nous offrent également un dialogue entre Polyphème et son père. (chap »le cyclope et Neptune »). Ici le cyclope, tout penaud,  prend conscience de sa crédulité et découvre que « personne » peut être Ulysse….. Ce dialogue reste à ma connaissance le seul cas où Polyphème fait preuve de moins de crédulité qu’à l’ordinaire. Lucien invente ici un Polyphème pas méchant mais surpris et apeuré par un Ulysse ayant fait intrusion dans sa grotte…

 

 

 

THEOCRITE

Dans la version tirée des « idylles »  de Theocrite, ( 4 e siècle avant JC), nous assistons à une accentuation de l’aspect crédule, maladroit et grotesque de Polyphème (  qui a retrouvé son œil jadis percé par Ulysse). Notre cyclope n’inspire plus la peur mais les quolibets, devenant ainsi une victime et cessant d’incarner le bourreau. Il reste follement épris de Galatée qui l’éconduit sans cesse de façon moqueuse. Polyphème, pourtant conscient de la situation, ne parvenait pas à le libérer de cette passion le tourmentant. Galatée en rajoutait parfois une couche en bombardant ses animaux avec des pommes, avant de s’enfuir en lui prodiguant forces railleries. Polyphème souffrait de timidité, Galatée l’avait bien compris et profitait ainsi de la situation. Néanmoins le Polyphème théocritien n’exprime pas sa douleur dans la violence : il préfère conjurer toutes ses contrariétés en composant et chantant sans fin des odes amoureuses à la gloire de cette garce de Galatée theocritienne…. ( le « syndrome de « Stockholm » ne me paraît donc pas si récent que les médias l’affirment..)

  Je trouve un autre élément intéressant dans cette version : plus Polyphème se dit , en gros,  « mais détaches toi de Galatée », moins il y parvient……Voilà qui ferait plaisir aux stoïciens….. .

 

 

Polyphème similaire à une aventure de Sinbad ?

 

Dans un des voyages de Sinbad (contes des mille et unes nuits) on trouve un rouge monstre cornu à œil unique. Ce dernier, si je ne fais pas erreur, fut vaincu par Sinbad grâce à un pieu.

 

 

 

 

Cette cultissime version hollywoodienne de Sinbad  (« le 7eme voyage de Sinbad », 1958) nous livre un cyclope plutôt fidèle à la description des Mille et une nuits. (On notera également que la morphologie de cette créature « carton pâte » fut  ensuite réutilisée par Harryhausen  pour mettre en scène  « Calibos » dans « le choc des Titans » de 1981)

 

  Polyphème dans l’art dramatique:

POLIFEMO (AMORI DI POLIFEMO) (1702)
Comédie pastorale en un acte de Giovanni Bononcini (1670-1747) sur un livret d'Attilio-Malachia Ariosti relatant les amours enchevétrées de Glaucus, Scilla, Circé, Polyphème et Galatée

POLYPHÈME (1922)
Drame lyrique en 4 actes de Jean Cras (1879-1932) qui a utilisé le poème d'Albert Samain sur la version de Théocrite

 

Dans un « 31ème siècle » fictif :

 

Qui ne se souvient pas de cette odyssée interplanétaire imaginée par une équipe franco-japonaise dans les années 80 ? Le générique désormais légendaire se chargeait bien de nous rappeler l’épisode pilote qui, de mémoire, ne mentionne pas une fois le nom de Polyphème. Pourtant cet épisode s’inspire clairement du fameux passage antique de l’Odyssée. Le « cyclope » version 31ème siècle est vraiment impressionnant. Contrairement à son ancêtre antique, il ne parle pas, mais  il semble à peu près aussi intelligent que le Polyphème antique. -) 

 

 

 

 

 

 

 Ce Polyphème du 31ème siècle partage la même gloutonnerie humaine que son équivalent antique  (lorsqu’Ulysse 31 combat le cyclope, il sauve de justesse Télémaque , Thémis et Noumaios, captifs que les sectateurs allaient livrer en sacrifice à leur gourou cyclope).

 

 Mais c’est en fait Nono (le petit robot)  qui tue le cyclope en lui renvoyant son rayon en plein œil…..le générique se charge bien de nous le rappeler.   

 

Alors oui,  il est vrai que quelques épisodes du dessin animé ont parfois pris certaines libertés par rapport aux mythes grecs, mais même dans ces passages de création purement modernes les concepteurs de la série ont su garder et revisiter l’idée d’un Ulysse qui  survivait à chaque épreuve initiatique grâce à sa ruse et à sa sagesse là ou la force brute n’aurait jamais été suffisante, nous donnant ainsi des épisodes au scénar intéressant….  Et surtout cela reste vraiment un challenge réussi  cette série mettant en scène un Ulysse adapté à une époque futuriste.

 

 

 

 

 

 

 D’ailleurs voici un thème que je trouve vraiment très bien rendu dans cette première version du générique culte :

 

« ulyyyysse guidé par la paix la vérité, ulyyyse même les dieux ne pourront t’arrêter »…… 

 

 Et oui,  Ulysse se révélant   plus efficace que Promethée, le stupide Polyphème se trouvait vraiment mal parti…..   (du moins on connaît surtout l’opposition entre Ulysse et Poseidon)

Et  à mon sens ce passage de la chanson rend bien l’idée d’un Ulysse très « philo…….sophos » (puisque Polyphème,  plutôt « aveuglé » dans tous les sens du terme, avait l’esprit aussi étroit qu’Ulysse l’avait d’ouvert).

 

 

 

 

 

(une autre version du second générique “Ulysse revient”)

 

 

J’ai également parlé de Lucien ici  http://benoitreveur.over-blog.com/article-lucien-de-samosate-de-la-science-fiction-antique-58222747.html  

 

PS : le risque d’erreurs ou omissions dans cet article n’est naturellement pas exclu, et il est probable que je regrette demain ce que j’ai écrit ce jour, mais je vous ai livré ici mon point de vue et l’état de mes recherches.

 Biblio : les ouvrages de mythologie de Commelin et J Schmidt

 

~~Edit du 17 juin 2016 : ~~Si vous aimez les mythes, contes et légendes vous pouvez consulter mon livre en version papier https://www.amazon.fr/m%C3%A9moires-Galaxytime-diverses-galaxies-%C3%A9poques/dp/1517300428/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1466179089&sr=8-1&keywords=m%C3%A9moires+du+Galaxytime  et en version ebook ici https://www.amazon.fr/m%C3%A9moires-Galaxytime-diverses-galaxies-%C3%A9poques-ebook/dp/B00WY71VC8/ref=sr_1_2?ie=UTF8&qid=1466179089&sr=8-2&keywords=m%C3%A9moires+du+Galaxytime  

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoitreveur - dans Mythes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : cestbeaulesreves
  • cestbeaulesreves
  • : bienvenus sur ce blog dédié aux mythes, contes et légendes classiques mais aussi à la fantasy et à la science fiction (notamment contes de SF et suites futuristes de légendes, dans mon livre "Les mémoires du galaxytime").
  • Contact

Recherche

Thèmes