Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

cestbeaulesreves

Bienvenu(e)s sur ce blog dédié aux mythes, contes et légendes classiques mais aussi à la fantasy et à la science fiction (notamment contes de SF et suites futuristes de légendes, dans mon livre "Les mémoires du Galaxytime").

Gaspard de Besse et son fantôme sur papier et à l’écran

Le « Robin des Bois de Provence » est rentré dans la légende sous le nom de « Gaspard de Besse ». Ce généreux hors -la-loi qui sévissait dans l’Estérel avant de périr exécuté vers sa 25ème année sur la place publique d’Aix savait-il que l’on parlerait encore de lui plus de 200 ans après son décès ? Des livres et des films lui ont été consacrés. Souvent surnommé « Robin des Bois provençal », ce brigand altruiste continue de susciter un intérêt souvent mêlé de légende et de réalité.

Et si un jour Gaspard revenait ?

Le fantôme du bandit

Dans la science-fiction

Longtemps après le vingt-et-unième siècle, Gaspard de Besse revient dans le Var sous forme de fantôme. Désormais revenant, cet ancien brigand toujours altruiste cherche à se racheter des vols qu’il avait commis. Il décide donc de s’opposer à des monstres de pierre qui menacent la côte varoise. De possibles cas de conscience liés à ce personnage sont également relatés dans ce texte de science-fiction (intitulé « Le retour des lions de terre et de mer »). il s'agit du troisième récit de mon recueil de 2015 intitulé « Les mémoires du Galaxytime ». (Cet ouvrage est disponible en papier et en ebook ici https://www.amazon.fr/mémoires-Galaxytime-diverses-galaxies-époques/dp/1517300428/ref=tmm_pap_swatch_0?_encoding=UTF8&qid=&sr=  ). Les thèmes du jugement, de la quête de rédemption, de la vengeance et du pardon se trouvent évidemment au cœur de ce récit de SF puisque Gaspard revient plusieurs siècles après sa condamnation et son exécution sur la place publique. Ce fantôme du futur possède une hallebarde présentant une fonction à la fois pratique et symbolique …

Cette parenthèse futuriste étant terminée, nous allons pouvoir revenir aux légendes liées à ce personnage haut en couleurs.

Dans les actuelles versions légendaires

Le fantôme de Gaspard est également parfois présent dans certains écrits quand il est question de légendes classiques et contemporaines.

Dans « Histoire de la Nationale 7 de l’antiquité à la route des Vacances » (de Thierry Nelias), il est écrit que du côté de l’Auberge des Adrets (Km 900) on peut voir certains soirs les fantômes de « Dame Rose " (ancienne tenancière de l'établissement) et de son amant Gaspard de Besse.

Ce lien https://www.lesadretsdelesterel.fr/quelques-figures-marquantes-adrets/   nous explique, entre autres choses, que l’Auberge des Adrets était autrefois un relais de poste et que Gaspard de Besse, aidé de ses complices, attaquait les diligences afin de rançonner les voyageurs. Il y est également écrit que parmi les principaux repaires de ce hors-la-loi on comptait le bois de Cuges, l’Auberge des Adrets et les gorges d’Ollioules. On y apprend également qu’une fois évadé (après sa première arrestation), Gaspard était retourné dans son refuge situé dans une grotte du mont Vinaigre. Sur la dernière ligne de ce passage (cf lien ci-dessus des Adrets de L’Estérel), après le récit de son exécution qui le fit trépasser, le spectre de ce « Robin des Bois de Provence » devient très perceptible quand on lit «… son esprit est toujours là, dans la forêt de l’Estérel. ». (source lien ci-dessus au sujet des figures marquantes des Adrets)

Sur ce lien en pdf intitulé « Les étranges contes de Cuges-les-Pins » (consultable ici http://www.tourisme-paysdaubagne.fr/sites/default/files/cuges_les_pins_-_les_etranges_contes_de_cuges.pdf  ) il est écrit, sur la dernière page de ce document,  que les bois de Cuges étaient hantés par le fantôme de Gaspard de Besse. Dans les lignes suivantes on peut lire également le récit d’une scène d’attaque de diligence : un des complices coupe le doigt d’une demoiselle afin de lui voler sa bague. Gaspard, galant et séducteur comme à son habitude, abat le malotru et se fait pardonner auprès de la jeune femme : ce « Robin des Bois de Provence » volait les hommes fortunés mais était très apprécié des dames aisées.

Le fantôme de Gaspard de Besse semble donc faire partie des légendes urbaines et rurales de notre époque.

Les versions romanesques et légendaires sur la vie de Gaspard

Toutefois la figure la plus répandue de ce personnage reste sa version non fantomatique, que ce soit sa facette romanesque, sa dimension historique ou sa figure légendaire. Dans les lignes que vous allez lire il ne sera donc plus question du fantôme de Gaspard, mais uniquement de l’image que l’on a du Gaspard de chair et de sang avant son trépas.

On entend souvent que ce bandit de la fin du dix-huitième siècle aurait commis tous ses vols sans aucune effusion de sang (mais certaines versions le contestent) et qu’il rançonnait les hommes riches mais pas les dames afin de distribuer le butin aux plus démunis. Son véritable nom était Gaspard Bouis et il naquit à Besse-sur-Issole (donc « Gaspard de Besse ») en 1757. Il mourut exécuté (roué) sur la place publique en 1781. L’emplacement exact de son repaire semble faire l’objet de bien des légendes.  Un profil généalogique est disponible ici https://gw.geneanet.org/gntstarbouisg?lang=fr&n=bouis&oc=0&p=gaspard   sur ce lien http://aieuxvarois.free.fr/acte_mari.php?xid=528280&xct=5589 on voit que les Bouis semblent avoir été nombreux à se marier dans cette localité au 18ème siècle.

Cette page http://www.notreprovence.fr/folklore_recits_gaspard-de-besse.php propose de comparer diverses versions de la vie du brigand, ce portrait à mi-chemin entre légende et Histoire aborde les différentes facettes de la personnalité du « Robin des Bois de Provence ». Comme l’explique bien ce lien on entend tout et son contraire sur ce personnage, cela a sans doute contribué à l’ancrer fermement dans l’imagerie collective.

Il semble souvent décrit comme ayant le verbe haut et acéré. Son comportement réputé provocateur avait-il pour objectif de rester gravé dans les mémoires ? Qu’il l’ait voulu ou non, Gaspard et sa personnalité complexe ont donné de la matière à des films et à des livres au fil des différentes époques.  

Dans les livres

Un vaste cycle littéraire s’est développé autour de cette figure au riche potentiel. 

Parmi les ouvrages de légendes ayant traité de ce personnage Il y a « Contes et Légendes de Provence » par Nicole Lazzarini ou encore dans « 150 contes et légendes du pays varois » par Jo Dechiffre.

Ce célèbre brigand fait également l’objet de romans, certains récents et d’autres plus anciens. Ils ne seront pas tous cités dans cet article.

Un ouvrage de Jean Siccardi est intitulé « Gaspard de Besse 1757-1781 :  Brigand de France Héros de Provence ».

« Gaspard le Bandit » est un roman de Jacques Bens,

L’ouvrage « Le fameux chevalier Gaspard de Besse, ses dernières aventures » (https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k113282c.texteImage  ) est de l’auteur provençal Jean Aicard.

Paul Bosc et Théodore Henry avaient écrit un roman intitulé « Les treize femmes de Gaspard de Besse » (https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5548760g.texteImage  ).

Ce lien http://provence-historique.mmsh.univ-aix.fr/Pdf/PH-1987-37-149_01.pdf  présente une étude sur la figure du brigand dans la littérature populaire en Provence. Ce texte nous rappelle qu’en 1987 il existait au minimum huit romans, deux poèmes et trois drames écrits au sujet de Gaspard de Besse. Ce document explique aussi, entre autres choses, que ce personnage bénéficiait d’un capital de sympathie et qu’il était respecté en raison de son courage. On peut également y lire que le Gaspard romanesque est souvent un personnage séducteur. Les romans semblent avoir même parfois décrit un Gaspard libertin (tandis que les légendes semblent plutôt le décrire comme un homme pieux). Ce document (cf lien ci-dessus) étudie la psychologie de ce personnage au regard de son vraisemblable vécu.

Sur ce lien (ici http://provence-historique.mmsh.univ-aix.fr/Pdf/PH-1999-49-198_04.pdf ), vous pouvez lire un texte de Caroline Jouval, (dans « Provence Historique », 1999, p.757-759). Intitulé « Le légendaire provençal de Gaspard de Besse », ce document établit une analyse de la tradition liée à la légende de Gaspard.

Un long et riche cycle oral et littéraire existant au sujet de Gaspard de Besse, il n’est donc pas surprenant de remarquer que l’audiovisuel a lui aussi immortalisé ce personnage.

Sur écran

Ce « Robin des Bois » de l’Estérel a été mis à l’honneur au cinéma, dans le film « Gaspard de Besse » (1935) réalisé par André Hugon, avec Berval et Raimu, d’après l’œuvre de Jean Aicard. Un synopsis (ici https://www.unifrance.org/film/37496/gaspard-de-besse ) décrit l’histoire d’un homme qui voulait reprendre le flambeau de Mandrin.

Il existe un film documentaire intitulé « Gaspard de Besse, histoire et légende du Brigand provençal » (1993 par Christian Phillibert). Un synopsis (ici http://www.film-documentaire.fr/4DACTION/w_fiche_film/69_1  présente Gaspard comme « émule de Cartouche et de Mandrin ».

Arte avait également diffusé un téléfilm de Benoit Jacquot intitulé « Gaspard le bandit » (vers 2006-2007).   

Et enfin

Récemment une autre forme de livres a également mis Gaspard en avant : la bande dessinée. Le cycle BD de Béhem et Fabien Rypert titré « Gaspard de Besse » comprend de nombreux tomes.  

Cela fait longtemps que les ouvrages en format papier consacrent des pages au « Robin des Bois « de l’Estérel. Plus récemment la technologie nous a donné aussi l’occasion de voir et lire sur écrans (de cinéma, d’ordinateur et de téléviseur) les histoires liées à ce personnage légendaire.

Cette liste de livres et films sur Gaspard de Besse n’est pas exhaustive et il y aurait sans doute d’autres choses à dire sur le sujet. Cet article, classé dans la rubrique » légendes » parmi les catégories du blog, ne constitue évidemment pas une recherche sur le Gaspard historique. De nombreuses autres choses resteraient à mentionner concernant les légendes relatives à ce "Robin des Bois de Provence".

Je remercie les lectrices et lecteurs pour leur clémence concernant le petit passage d’autopromotion littéraire présent dans cet article. Ce billet de blog contient sans doute des erreurs ou inexactitudes, mais voilà pour le moment.

Par Benoit Rêveur, mai 2019

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article