Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2013 4 06 /06 /juin /2013 14:50

 

 

U Winkil’ Aaktun (également nommé « maître de la caverne » ou encore « maître du rocher) est une créature de la mythologie des indiens lacandons (vivant au Mexique,  ils font partie des actuels/derniers héritiers de la culture maya).

Cette créature vit dans une caverne. Le corps du maître de la caverne est de forme humanoïde, mais il possède des griffes de jaguar (et porte une tunique façon peau de jaguar). Dehors sur la roche à l’entrée de la cavité se tiendrait l’empreinte de ses pieds. Malheur à qui toucherait ces traces : alors surgiraient les jambes de ce monstre qui se mettrait à dévorer l’imprudent venu le déranger.

Un mythe lacandon raconte qu’un jour un homme prit son courage à deux mains pour aller couper les jambes de ce maître du rocher. L’entreprise se voulait d’autant plus audacieuse  qu’ U Winkil’ Aaktun possède un pouvoir particulier : si on lui tranche les jambes, ces dernières repoussent immédiatement. L’homme se trouva donc confronté à ces jambes qui repoussaient indéfiniment. Cette créature reste connue pour ne montrer que ses jambes (tandis que sa tête, ses bras et son tronc demeurent à l’abri dans la caverne). Cet homme téméraire finit dévoré par le monstre. Ses proches allèrent donc à la caverne, ne trouvant pas le corps de l’homme dévoré. Les jambes de la créature sortirent et utilisèrent un autre de leurs pouvoirs : elles s’allongeaient.  Ils se relayèrent à plusieurs hommes pour longuement et inlassablement taillader les jambes qui repoussaient au fur et à mesure que les hommes les sectionnaient. Puis à un moment aucune nouvelle jambe ne poussa…. En était-ce fini de la créature ? Ils se rendirent le lendemain matin dans la caverne et découvrirent le corps d’ U Winkil’ Aaktun assis (car désormais sans jambes ?) et sans vie. Leurs assauts de la veille avaient visiblement fini par vider la créature de tout son sang. C’est ainsi que l’on apprit à quoi ressemblait ce monstre qui d’ordinaire ne révèle que ses jambes. En tous cas les hommes qui l’avaient tué la veille attrapèrent une maladie fiévreuse qui fut finalement guérie quand ils prièrent les dieux.

Désormais les gens craignaient de se rendre à la caverne bien que la créature soit morte elle semblait porter malheur à qui se rendrait dans la caverne.

Voici ma source pour cette créature : « Contes et Mythologie des indiens lacandons » par Didier Boremanse.

 

Quand j’ai lu ce mythe ça a évidemment ravivé la fibre nostalgique des « mystérieuses cités d’or ». Je crois inutile de rappeler que le jaguar constitue souvent une figure très importante dans les mythologies et cultures des divers peuples précolombiens d’Amerique Centrale et du Sud.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoitreveur - dans Mon petit bestiaire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : cestbeaulesreves
  • cestbeaulesreves
  • : bienvenus sur ce blog dédié aux mythes, contes et légendes classiques mais aussi à la fantasy et à la science fiction (notamment contes de SF et suites futuristes de légendes, dans mon livre "Les mémoires du galaxytime").
  • Contact

Recherche

Thèmes