Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mai 2011 4 19 /05 /mai /2011 12:00

 

 

 

    Cette créature des légendes japonaises est inspirée d’une bestiole réelle. Le Mukade est un mille-pattes japonais . Son venin peut paralyser un bras humain pendant plusieurs jours.    

Omukade désigne donc cet animal mais version  monstre gigantesque.

OMUKADE ET LE RONIN

Cette légende se déroule dans la province montagneuse Hida. Des kidnappings avaient eu lieu. Un ronin (= samouraï sans maître, vagabond) aida les villageois à mener l’enquête : une grotte attira leurs soupçons. Ils firent brûler un feu et donc le gardien des lieux, gêné par la fumée, finit par sortir un peu. La fumée limitait la visibilité du ronin qui donna tout de même un coup de sabre dans la créature qui rentra à nouveau dans la grotte, avant de ressortir (et re-coup de sabre) et ainsi de suite…. Puis , quand le Omukade quitta entièrement la grotte, les villageois et le ronin terrassèrent la créature dont le corps servit ensuite de trophée au ronin.

 

TAWARA ET LE SERPENT DRAGON CONTRE OMUKADE

Je vais me contenter des « grandes lignes » de cette histoire aux multiples versions.

 Hidesato Tawara Toda , Samourai du clan Fujiwara  au 10ème siècle , arriva un jour au pont de Seta, dans la région de Shiga.

Sur ce pont se tenait un dragon/serpent géant (selon les versions )  qui barrait la route aux villageois terrifiés. Mais Tawara parvint avec aisance à enjamber le reptile qui reprit alors sa vraie apparence. Il s’agissait de la fille du roi-dragon des mers (dans la Version de Mizuki ce serpent serait Ryuo, le roi dragon, en personne et non sa fille).  Elle venait donc de trouver en Tawara le candidat idéal   pour affronter le Omukade du mont Mikami.  Cet Omukade était ennemi avec Ryuo  puisque le mille-pattes avait tué plusieurs dragons (créatures liées à la mer, dans la mythologie japonaise)


File:Kuniyoshi The Dragon Princess.jpg

sur cette image : Kuniyoshi la princesse dragon, le Bushi Tawara  et en haut à gauche un Omukade….  (source image http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/2/2a/Kuniyoshi_The_Dragon_Princess.jpg)

Tawara   alla rencontrer cet Omukade

A l’aide de son arc (important symbole japonais …..), il tira des flèches sur le monstre. Mais la créature eut vraisemblablement envie de lui rigoler au nez : les flèches ne faisaient que ricocher sur la peau épaisse de ce mille-pattes…..Mais Tawara eut l’idée de mettre de la salive sur ses flèches, stratagème qui cette fois lui permit de tuer l’Omukade. IL est bien connu que les flèches imprégnées de salive auraient souvent raison des yokai, les documents chinois le confirment.

Pour certaines versions, cette fille du roi dragon se nommerait Otohime.  Elle récompensa Tawara en lui donnant un sac de paille (nommé, comme par hasard, tawara) comprenant nourritures , etofffes etc.. 

 D’autres versions semblent  relater que la femme dragon aurait ensuite emmené Tawara dans son palais sous-marin pour le récompenser , et que par la suite Tawara aurait vécu d’autres aventures légendaires, mais le sujet de l’article étant la créature, je ne m’y attarderai pas….

 

 

tawara sur la tortue géante lors de la remise de la récompense (source image estampes-japonaises.org

 

MAIS

Comme de coutume avec les yokais ce n’est pas aussi tranché :

Ce monstre géant serait aussi le messager du dieu Bishamon Ten (un des sept dieux du bonheur).   Mais Omukade , Yokai de la terre, se voit également attribuer la richesse (puisque « mille pieds ») et donc le rôle de protecteur des ressources minières diverses.

Dans ces deux histoires, quelle est donc la place que pourraient peut-être occuper les 5 éléments  de la culture japonaise  ( terre, eau, feu, air, vide) ? 


Dans la région d’Aichi, il y a une méthode/superstition pour empêcher la multiplication des mukade : écrire un papier comprenant soit une phrase précise soit le nom de Tawara  ( Tawara Hidesato devint  par la suite Fujiwara no Hidesato et accéda à de hautes fonctions militaires et politiques). 

Et pour la route un Omukade très moderne -)


source image : kamen-rider.com

Sources

Google,

Sylvain Jolivalt « esprits et créatures fabuleuses du Japon : rencontres à l’heure du bœuf »  (éditions You-Feng)

Shigeru Mizuki « Yokai dictionnaire des monstres japonais » Tome 2 (Pika editions)

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoitreveur - dans Mon petit bestiaire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : cestbeaulesreves
  • cestbeaulesreves
  • : bienvenus sur ce blog dédié aux mythes, contes et légendes classiques mais aussi à la fantasy et à la science fiction (notamment contes de SF et suites futuristes de légendes, dans mon livre "Les mémoires du galaxytime").
  • Contact

Recherche

Thèmes