Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

cestbeaulesreves

Bienvenu(e)s sur ce blog dédié aux mythes, contes et légendes classiques mais aussi à la fantasy et à la science fiction (notamment contes de SF et suites futuristes de légendes, dans mon livre "Les mémoires du Galaxytime").

Le sasabonsam

 

Le sasabonsam fait partie de la mythologie du peuple Ashanti du Ghana.

Il s’agit d’une créature humanoïde de petite taille (environ un mètre) aux jambes tordues, possédant des crochets à la place des pieds (afin de s’accrocher aux branches des arbres comme les chauves souris, la tête vers le bas). Le sasabonsam possède de grandes ailes de chauve souris de 3 à 6 mètres d’envergure. Cette créature posséderait des dents en métal (l’empire Ashanti travaillait le métal or bien avant les peuples d’Europe). La créature serait velue , aux poils noirs et blansc. Ce monstre pousserait des cris spécifiques, il possède également une queue de serpent lui permettant de se tenir accroché aux arbres de la même façon.    .

Je ne sais pas si cela annoncerait systématiquement une attaque mortelle perpétrée par la créature, mais il semblerait que le sasabonsam aime guetter ses futures victimes en restant perché sur sa branche, puis il leur tombe dessus.

Sources « wikipédia anglophone et le bestiaire D’Aimeric Vacher « Monstres , bréviaire des créatures légendaires ou fantastiques »)

Autour de ce mythe

Si j’ai bien compris les explications du web anglophone, le Sasabonsam serait connu pour parfois manger ses victimes humaines, mais plus souvent pour les tuer en suçant leur sang. A ce sujet je crois important de noter que dans la spiritualité du peuple Ashanti, se faire vider de son sang peut s’avérer très gênant puisque la théorie ashanti de la transmigration/réincarnation se compose de la manière suivante : c’est le sang qui se réincarne à la naissance dans l’utérus maternel, tandis que le principe masculin du défunt va rejoindre ses ancêtres et son âme quand à elle retourne vers le Créateur. (source : « La Terre africaine et ses religions: Traditions et changements » Par Louis Vincent Thomas,René Luneáu)

Je suppose donc que le Sasabonsam suçant le sang (essence vitale) de ses victimes constitue probablement pour les Ashanti une image concernant certains obstacles ou échecs spirituels que l’humain peut rencontrer dans sa quête.

Influence chez les super-héros ?

Je me demande si les scénaristes de chez Marvel ont pensé à certaines caractéristiques physiques du sasabonsam quand ils ont inventé le personnage du super héros Kurt Wagner travaillant pour les X-men sous le nom de code « Diablo »  (« Nightcrawler » dans la version US)

En tous cas Diablo peut lui aussi se suspendre aux branches « la tête en bas » via ses pieds, il possède un appendice caudal préhensile mais en revanche Diablo ne possède pas d’ailes.

 

 

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article