Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2011 7 04 /12 /décembre /2011 01:14

 

 

Le « mouton noir » est une créature cornue  s’inscrivant dans les légendes spécifiquement  franc-comtoises de façon similaire à la vouivre (1) ou aux ioutons. Ce « mouton » noir  semble un peu moins célèbre. Sa seule localisation vers Pontarlier ne l’empêche pourtant pas de se faire assez récurrent .

Aspect physique et specificités

Ce « mouton » à la laine noire est énorme. Son front possède deux paires de cornes. Ses yeux sont rouges comme les flammes.

Il  est enragé et tue ses victimes avec moult coups de cornes, il rode la nuit aux abords des bois et chemins en pente…

Occurrences

Cette histoire de mouton noir est recensée dans le Doubs, sur la montagne de la Pareuse, non loin de Pontarlier. Si quelqu’un connaît une autre occurrence de ce monstre dans une autre localité de la région, je suis preneur.

Origine légendaire

Ce Mouton Noir de la montagne de la Pareuse était au début un homme, précisément un berger nommé Jeannot. Ce berger connut l’adversité dès l’âge de ses dix ans où il fut orphelin et recueilli par une famille qui le maltraitait et l’exploitait à moindres frais. Dès cet âge il fut habitué à se voir rejeté par les siens. Plus tard il vivait dans un grand dénuement et rêvait de devenir fortuné. Sa compagnie préférée restait celle des moutons qu’il gardait. Un jour le diable alla trouver Jeannot et lui fit une proposition alléchante : Jeannot deviendrait riche et célèbre pendant 20 ans, après quoi il deviendrait le mouton noir au service du diable. Ebloui par ces perspectives de richesse, Jeannot accepta le pacte sans trop réfléchir. Aussitôt il reçut de riches habits, un château , une monture et diverses richesses (sa bâtisse de berger avait été métamorphosée en un somptueux palais). Il se mettait à mépriser ses anciens collègues bergers. Ces derniers avaient bien compris que Jeannot s’était vendu au diable. Jeannot semblait également doté d’une escarcelle qui lui donnait tout ce qu’il désirait.

Quand le délai des vingt ans arriva à expiration, lors d’un gigantesque banquet donné ce soir là dans le château , un cavalier tout vêtu de noir arriva et dit à tous les convives de fuir, le château s’écroula alors brusquement, ce cavalier attrapa par le bras Jeannot qui fut immédiatement changé en un énorme  monstre mouton noir tel que décrit plus haut dans cet article (avec les cornes pointues etc..).  Cette nuit-là ce monstre massacra alors plusieurs personnes dans la campagne environnante.

Depuis, les siècles passèrent mais la légende du mouton noir revint, à la fois pour semer la peur dans la campagne environnante, mais également pour nous donner un récit héroîque lié à cette légende:

Quelques siècles plus tard cette créature continuait de tuer et effrayer les gens de la population locale. Un capitaine du roi passait par là et s’informa auprès des gens du coin au sujet du mouton noir. Il leur promit d’aller lui livrer combat dans le but de le tuer. Le capitaine alla alors prier dans l’église locale consacrée à Saint Pie. Puis, une fois la nuit tombée , il partit muni de son épée et chevauchant son destrier , il gravit La Pareuse, éclairé par la lune qui luisait dans le ciel. A quelques pas de la forêt il vit deux yeux rouges flamboyants et 4 cornes ; l’heure du combat avait sonné :

 le Mouton noir attaque en charge le destrier du capitaine, faisant tomber la monture blessée au flanc. Le capitaine a la jambe coincée sous le cheval, il parvient à se sortir la jambe de dessous le corps du cheval puis attend la prochaine charge du monstre, le mouton lui fonce dessus, il esquive en lui fauchant deux cornes, la créature se jette à nouveau sur le capitaine qui encore une fois l’évite et lui tranche les deux dernières cornes. Le monstre continue tout de même une vingtaine de fois de se lancer sur le capitaine qui à chaque fois l évite en lui piquant un flanc avec son épée. Puis l’officier royal porta le coup de grâce à la bête : une fumée grise sortit de sa bouche, ses yeux rouges restaient ouverts et fixes et il  poussa alors un cri humain…. Pauvre Jeannot qui périssait alors…..

Pour fêter la victoire du capitaine sur le « mouton noir » (le héros revenait au matin épuisé et couvert de sang), les cloches de l’église du coin retentirent, la légende raconte même que la statue locale de Saint Pie serait alors descendue de son socle afin de venir prier devant l’autel.

Le cadavre du mouton noir devint bientôt tas de cendres, plus tard une croix fut élevée à cet endroit en souvenir du pauvre Jeannot.    Mais la légende du mouton noir n’était pas finie pour autant, les gens du coin redoutant longtemps après de croiser la nuit venue un gros mouton noir cornu aux yeux rouge feu…… 

 

Dans la littérature

Un poème faisant allusion au mouton noir (Par Auguste Demesmay,Marville  sur ce lien http://books.google.fr/books?id=YxOCJ2j_v1UC&pg=PA207&lpg=PA207&dq=franche+comt%C3%A9+mouton+noir&source=bl&ots=gifMwEFkav&sig=f2JJytaR2kSOGa4Gn_hvkERdMJc&hl=fr&ei=r4TaTpKKK8GmsAa-soCYAw&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=4&ved=0CDIQ6AEwAw#v=onepage&q&f=false (à partir des pages 208/209)

Origine inconnue ?

La région fut d’abord habitée par le peuple celtique des séquanes.   La Bourgogne voisine était alors  connue pour le culte de l’époque du « serpent bélier » qui ne se limitait pas à cette région. Sauf erreur de ma part je ne vois pourtant aucune divinité ou créature de la mythologie celtique antique dont l’aspect serait assez similaire à celui du mouton noir pour en avoir à coup sûr inspiré la légende.

Lien avec une autre créature locale ?

Il existe plus loin  dans la région une autre créature relativement proche du « mouton » noir, , il s’agit de la « chèvre des marais ». Dans le pays de Vouillet  et de Montbéliard certaines nuits jadis aurait été vue cette chèvre. Elle se présentait comme une flamme bêlante et poursuivant ses victimes (voilà qui peut rappeler l’intro vidéo de certains jeux vidéos avec une tête d’animal cornu et un corps de comète brûlante fonçant droit sur sa proie..)  , elle est réputée hanter encore certaines nuits le marais entre Essouaivre et Saulnot…

En tout cas les monstres caprins semblent assez fréquents dans le folklore de Franche-Comté, et je crois que c’est très adapté au paysage de la région.

Précision géographique

Le domaine de ce mouton noir n’est  pas très lointain du lac de Saint Point,  célèbre pour sa légende de « ville engloutie «  ( article ici http://benoitreveur.over-blog.com/article-36730357.html)

Note (1) évidemment les légendes de Vouivre n’existent pas qu’en Franche Comté (aussi en Suisse, Bourgogne, Dombes …), on ne compte même plus les localités faisant état d’une  vouivre et les ioutons sont omniprésents en Franche-Comté.  Le « mouton noir » en revanche semble plutôt spécifique de cette partie-là du Doubs.  

 

      biblio 

 les ouvrages de légendes de Seignolle à la partie "Franche comté", 

 

 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Benoitreveur - dans Mon petit bestiaire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : cestbeaulesreves
  • cestbeaulesreves
  • : bienvenus sur ce blog dédié aux mythes, contes et légendes classiques mais aussi à la fantasy et à la science fiction (notamment contes de SF et suites futuristes de légendes, dans mon livre "Les mémoires du galaxytime").
  • Contact

Recherche

Thèmes