Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

cestbeaulesreves

Bienvenu(e)s sur ce blog dédié aux mythes, contes et légendes classiques mais aussi à la fantasy et à la science fiction (notamment contes de SF et suites futuristes de légendes, dans mon livre "Les mémoires du Galaxytime").

Le jabberwock

 

 

Cette créature, inventée dans l’Angleterre victorienne, devient de plus en plus connue via l’heroic fantasy actuelle (jeux vidéos, jeux de rôles et fictions diverses).

 

 

Son look :

vaguement ressemblant au dragon, le cou et le tronc du jabberwock sont toutefois démesurément longs. Sa tête et sa gueule différent souvent de celle du dragon puisque non reptiliennes. La bestiole reste bien entendu d’une taille imposante et possède des ailes. La bestiole attaque entre autres avec des coups de pattes et des frappes caudales.

Jabberwocky

A ma connaissance le jabberwock fut mentionné pour la première fois par Lewis Caroll, dans son poème« Jabberwocky «  (dans l’ouvrage « De l'autre côté du miroir », 1872).

Je n’ai pas vu la version ciné 2010 d’ »Alice au pays des merveilles », mais il paraît que ce film viendrait de ce passage et non de l’ouvrage « Alice au pays des merveilles ».

 

(dans cette oeuvre le poème est écrit à l’envers. Alice utilise donc un miroir afin de le déchiffrer)

Les néologismes employés dans ce poème rendent bien compte de l’univers onirique de cette œuvre… ou l’art de schtroumpfer un univers fantastique schtroumpfement cohérent …… .

Depuis cet estoc de Lewis Caroll, on retrouve souvent l’image d’un homme affrontant à l’épée un Jabberwock….. une parodie des images médiévales de chevalier affrontant un dragon ?

Au ciné

 

Terry Gilliam a adapté ce poème de Caroll en 1977 avec le film « Jabberwocky « 

Mais l’audiovisuel a produit d’autres œuvres montrant le jabberwock

La liste n’est pas exhaustive….

 

Quelques Jabberwocks  de fantasy moderne :

La première fois que j’ai lu sur le jabberwock, c’est dans le jeu de rôles Warhammer (édition 1986). Dans ce jeu les jabberwocks ailésimmenses et énormes sont d’alignemùent « chaotiique », se montrent plus dangereux que les dragons (mais moins que les démons majeurs), Dans cet univers les jabberwocks marchent de facon « voutée » avec les bras en avant (d’une manière semblable à celle des gorilles). Ils provoquent l’effroi chez toute les créatures humanoïes et peuvent attaquer à la fois avec leurs diverses parties du corps et leur gueule. Si je me souviens bien du « background historique » de l’univers Warhammer, les jabberwocks feraient partie des créatures lâchées en liberté lors de l’ouverture des portails polaires du chaos. Le jabberwock version Warhammer proviendrait donc de l’univers du chaos.Ce jabberwock possède en plus la capacité de porter des morsures venimeuses et peut se régénérer quand il est blessé (comme les trolls de cet univers de jeu). Le jabberwockreste donc un des plus gros cauchemars des personnages les plus grosbill de l’univers Warhammer. Cette créature du chaos warhammerien est particulièrement agressive et stupide. La taille, couleur et poidsdes jabberwock warhammeriens varient selon les âges et les individus.

 

Mais Warhammer n’est pas la seule œuvre de fantasy mettant en avant le jabberwock .

 

Le « jabberwock «  de «  Resident Evil » s’éloigne quelque peu de celui de Lewis Caroll

 

il existe divers autres romans et œuvres et jeux de fantasy mettant en scène un jabberwock, la liste complète serait sans doute fastidieuse…..

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article