Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 octobre 2010 6 23 /10 /octobre /2010 21:06

 

 

 

Cette légende nous vient de Lorraine (sans cette seule indication géographique, ce récit aurait pu figurer parmi les « contes avec fées »).

Le Parmont qui surplombe la commune de Remiremont abritait jadis en son sommet un gigantesque palais.

Ce dernier regorgeait de richesses gardées par des géants.

Les sorciers avoisinants cherchaient, par tous les subterfuges, à s’emparer de ce trésor.

Mais les géants tenaient bon et redoublaient de méfiance, sortant uniquement pour s’approvisionner par chasse et cueillette.

 

C’est ainsi qu’un jour une jolie fée aperçut le roi des géants qui traversait la forêt.

Elle en tomba amoureuse et tenta vainement de le suivre et le séduire.

 

Lasse de son échec, elle se rendit donc un jour, accompagnée d’amies fées, à la porte du palais du Parmont. Perplexe, le géant chargé de monter la garde demanda à son roi qui accepta alors de recevoir la fée.

La fée et ses comparses furent ainsi accueillies dans la fantastique salle de réception du palais : tapissée de soie et possédant un plafond recouvert d’or.

 

Le roi des géants, sceptique, crut que la fée était envoyée par les sorciers dans le but de mettre la main sur le trésor en le séduisant.

C’est alors que la fée déclara au roi être amoureuse de lui et elle lui fit sur-le-champ sa demande solennelle en mariage.

Le roi géant tenta d’abord de masquer sa surprise en souriant , mais, se méfiant de plus en plus,  rentra ensuite dans une vive colère, les murs du palais en tremblèrent !

La fée , malgré sa beauté et sa sincérité, venait d’essuyer un ultime refus de la part de l’élu de son cœur.

La tristesse immense la conduisit alors à effectuer un plongeon fatal dans l’étang avoisinant.

 

Depuis lors, on entend parfois dire que certaines nuits d’hiver le fantôme de l’infortunée fée éconduite revient hanter le Parmont, poussant de terribles cris plaintifs visant à troubler le géant du Parmont.

 

Le géant, habituellement mal à l’aise au contact des femmes, n’avait pas su voir que la fée était pourtant sincère, il paye désormais ad vitam eternam le prix de son ignorance et de sa méfiance…..

 

 biblio : Contes et légendes de Lorraine (N Lazzarini)

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoitreveur - dans Légendes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : cestbeaulesreves
  • cestbeaulesreves
  • : bienvenus sur ce blog dédié aux mythes, contes et légendes classiques mais aussi à la fantasy et à la science fiction (notamment contes de SF et suites futuristes de légendes, dans mon livre "Les mémoires du galaxytime").
  • Contact

Recherche

Thèmes