Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juin 2014 4 05 /06 /juin /2014 16:51

 


An 2340 après JC , quelque part dans la voie lactée ….

La guerre économique civile faisait rage dans  la galaxie : les martiens,  lésés par la sous-traitance touristique des terriens et des sélénites,  avaient lancé une rébellion  contre ce joug commercial imposé à leur détriment.

Au même moment  sur la Terre, en  Normandie  à  Falaise.

Maiwenn, Lucas et Tancrède se plaisaient à traquer de nuit les traces du passé : dans la terre,  notamment dans les  récemment restaurées douves de l’intemporel  château de Falaise qui culminait dans les environs.

Un soir Lucas trouva un gros caillou sur lequel butait son pied. Tancrède le ramassa . Stupeur et frayeur ! Il s’agissait d’une vieille grenade trouée datant visiblement du 20ème siècle. Force leur fut de constater que le passé faisait à nouveau surface. Toutefois une deuxième surprise survint puisqu’une silhouette éthérée apparut alors devant eux . Il se trouvaient face à cet homme fantôme vêtu d’un treillis que plus personne ne portait depuis près de 300 ans. Il tenait dans sa main un vieux fusil  datant de l’époque antérieure à celle des laser : une vieille mitrailleuse à balles !  Il baissa son arme vers le sol, comprenant que ces adolescents étaient inoffensifs,  et leur adressa la parole  en leur faisant signe de poser cette grenade partiellement trouée (mais non dégoupillée) :

-  « Hey Girl and guys, mon amie mes gars,  je vais vous waconter ma story, mon histowique.  ..Appelez moi Doe. Je veux dire.  Tiou sais , I was born  dans les années 1920 dans la  California. J’ai les red hair. Dans les anciens temps je crois les gens disaient  la rouge hure , mais pas de point d’en rougir, maintenant ce sont les cheveux roux.    J’étais jeune, young,  quand j’ai fait mon military training… Oui je veux dire , mon entwainement militaire,   dans divers training camps. 

J’étais  d’abord aux US,  ensuite je les ai reviou certains gars   dans une bataille de twanchées.  Oui je dis bien  une trench battle   en Normandy en juin 44 vous pouvez le voir dans les vieux documents DVD de l'époque …Ok guy  return  à mon background :  après , j’ai été dans divers camps d’entwainement pour faire mon training , tiou vois d’abord au US army camps ,   puis dans la Great Britain.  J’ai appwis le close  combat avec les plus gwands de l’époque : Applegate, Fairbairn. Il existe des twaces, des tracks,  sur le web des vivants du 21ème siècle.   On se faisait pas de present dans le  combat training.  Vous pouvez créditer mon discourse,   girl and guys, mon amie mes gars »,    expliqua ce soldat mystérieux qui semblait content de briser un peu sa solitude.

« Mais que t’est-il arrivé » demandèrent simultanément les trois pensionnaires buissonniers, intrigués par cette découverte.

 

«  J’ai wetrouwé aussi certains buddies qui sont mort dans la poche de Falaise, c’est ça la magie du tchatline télépathique pour les ghosts,  je veux dire les revenants. Avec ce network  télépathique  j’ai même wetwouvé mes copains californiens qui ont fait la guerre à Okinawa. L’un deux  est mort en 1980.  Le cancer, le crabe,  l’a tué .

Moi j’ai été tué dans un épisode vwaiment de mauvaise fortune  : été 44 , j’étais en vie après  le jour J, je veux dire le D-day.  J’avais sauté en parachute dans la nuit du 05 au 06 juin, attewissage en Normandy . C’était horrible :  le ciel  plein d’éclairs ,  les bombes et le feu partout. Le 06,  le matin le ciel était wouge tiout le temps.  J’étais   à la battle de Carentan, je tenais bon bwef  j’étais ok ça allait bien pour moi. Et apwès  j’awive  pwès de Falaise.. and then  bamm!!!    On patrol de routine dans le chemin pas loin d’ici  le malheur vioulait que je marche sur une mine.   Je l’avais pas view. Je pose et bouge mon pied avec une geste bwusque et boum !!! La mine explode !!… J ‘avais une jambe et une bwas cioupé , le ventwe ouvert en sang , very fucking  bloody, bwef j ‘étais fioutu….. Oh shit I was had ! I was gonna be dead in action !  J ‘allais mouwir ! Le doc  il pouvait pas me sauver. Je le savais. Donc j’ai dit à mon pote Garett de me tuer  avec une balle, I mean a bullet,  dans la tête. Je voulais finir avec un bon coup de cartouche, un strike fatal.  Garett of course  il était en pleur crying, il cwiait de twistesse,  il me disait il pouvait pas, il savait pas. Il était hesitating.  Je lui ai dit ‘fais le Garett, please  do it ! S’il-te plait Garett, tue moi, achève mes souffrances ! ‘.   Garett  hésita un moment.. et m’a tué ! J’avais achieved mon objectif. Garett c’était mon meilleur ami dans ma Platoon, I mean  ma section »   expliqua Doe, ses mâchoires se crispant au fil de l’évocation de ces douloureux souvenirs.

- «  Pourquoi es-tu encore ici ? C’était il y a longtemps.  Comment et pourquoi es-tu devenu un revenant ?  » s’enquirent les trois jeunes, désireux de mieux comprendre l’actuelle situation de Doe.

        «   Well at last , finished suffering,  fini de souffrir. Je croyais ça , ..puisque je venais juste de mourir , mais je n’avais pas preview une chose : apwès au ciel , dans le judgement des angels  on m’a refused même le purgatory  puisque j’avais commis une sorte de suicide. Oui,  in english we say commited suicide,  tu vois ce que je veux dire,  en  demandant à un ami de m’aider pour mourir…. Et les anges ils aiment pas ça ! Parfois j’ai des sortes de regrets d’avoir dit à Garett de me tuer.  Le pauvre Garett !  Il doit avoir une mauvaise conscience. Mais il a été victime de la situation, comme moi … Mais c’est compliqué :  un gros dilemma ! Même 4 siècles plus tard j’ai pas twouvé de response  à ce pioutain de dilemma ethics d’euthanasia . Donc maintenant je hante les douves de ce castle .  J’ai jamais eu le paradise ni le purgatory. That’s not  fine now I confess, je me piss off, really, je le confesse :  je me fais chier dans ce pioutain de trou des douves du cassole , oui un sacwé castel. Tu sais,  « le château » comme vous dites dans le  fwancais.  Je suis vwaiment un gwos fool  de pas avoir fait un deal avec les anges  du paradise comme il avait fait le soldier Pimpernelle de vos ancient contes de la Normandy !  Le sergent de ma section il me  disait souvent : « un wèglement ca s’adapte et ca se contourne » :  un gros U -turn, I guess.  C’était un sacré gaillard ce Pimpernelle des contes de la Normandy. Ce Pimpernelle  je devine c’était pas un bad guy, non mais  intelligent Guy , un gars futé je pense , mais pas un gaillard rude.  Tiou sais Pimpernelle c’est le mec il a launché son magic sack   dans le paradise,  il a fait un souhait et maintenant il est au paradise pour l eternity, very intelligent guy ce gaillard Pimpernelle ! »  expliqua Doe , d’un air à la fois lucide et résigné.

De nombreuses questions vinrent alors assaillir le for intérieur de nos trois jeunes gens.

« Je me souviens en cours d’histoire au bahut avoir appris que la guerre fit rage dans la région au 20ème siècle. Je chercherai,  dans la bibliothèque virtuelle, ce vieux conte de Pimpernelle » répondit Lucas, intrigué par cette découverte.

- «  Mon gars, my guy , look, je veux dire wigarde un peu  ça a beaucoup changé depuis l’époque de  ma centurie. Mais je fais mes updates télépathiques. Ce castel de Falaise c’est celui du  duke qui a conquis la gwande bwetagne . Son nom était Guillaume, les gens disaient il était un bastard. Les légendes anglaises des ghosts , des goblins ,  etc c’est twès Normandy aussi, tu sais c’est twès similar. C’est le même cultural origin , tu sais je veux dire.. »   ajouta Doe,  le soldat fantôme.

Maiwenn demanda :  « aille âme euh Geurle , I have leurnaide the ingliche a véiry fiou , donc je le dis en Français pardonne moi, à l’école on fait sélénite première langue et martien deuxième langue. Comme tous les terriens de mon âge j’ai pris anglais sixième langue. , mais comme mes deux amis je parle donc très bien le sélénite. Je voulais vous demander , monsieur Doe : est-ce qu’il y a des gobelins dans le château ? « 

« Tous les châteaux et maisons de l ancienne Normandy avaient leur goblin, les normands ils appellent ça les « goublin ». Nous dans ma langue on dit les goblins, je sais j’ai dormi dans une ferme normande un peu avant ma mort. J’adorais boire les verres de calvados et le cidre avec eux », répondit Doe , semblant regretter de ne plus pouvoir goûter aux joies des humains.

- «  Mais vous ne faites plus rien ? »  demanda Trancrède, ivre de curiosité.

«  Tu sais mon gaillard je prends ma revenge  sur la vie comme je peux, tiou sais les crabes geants  que l’autwe fou il avait lancé dans la voie lactée.  Ils viennent parfois la nuit  dans le château… je te dirai pas si j’ai vu aussi des goblins dans ce castel. Mais well… how could I say it in french ? …hummm un  de mes amis revenants m’a donné une arquebiouse spirituelle laser…. Mais je ne vous dirai pas s’il y a des gobelins/goublins des ancients temps dans ce château de Falaise, ça est ma sicwaite,  je veux dire  my secret.

Mais just une evidence : wigardez bien dans votre intérieur : le goblin il aime aller dans les failles et les chimney ……… Vous devez partir vite devant l’émergence du goblin.

Anyway ,  avec cette arme laser je  suis usé de chasser ces pioutains de crabes de Cancer, je wepense à mon vieux ami dans ces moments…à lui et à mon autw’ami Garett ! C’était deux sacwé fioumeurs. Usuellement  on fioumait on biouvait beaucoup pendant le guerre, c’était le seul solution pour siouporter ce stwess de merde !  Garett il à hésité avant de me tuer, mais d’habitioude  il avait la cartouche facile,  j’avais plein de projects apwès mon Tour of Duty, mais je suis mort en Normandy dans cet enfer du devoir »  ajouta Doe, la larme à l’œil avant de prendre congé de ces jeunes gens.

 

Nos compères chercheurs de légendes venaient d’assister au « Retour du G. I. »,   survenant souvent  le  jeudi …

Doe  qui venait de disparaître à nouveau ne dit pas ce qu’était devenu son ancien  auxiliaire d’euthanasie , du moins si Garett n’était pas encore parti en griller une…

Des décennies plus tard les jeunes du pensionnat de robotique spatiale de Falaise se plaisaient à « faire le mur » en se hâtant vers les douves, de préference  le jeudi. Ces adolescents des 24 et 25èmes siècles rencontreront -ils un éventuel gobelin dans le château de Falaise ?

Doe viendrait-t-il à bout des hommes crabes géants ? Si tant est que Doe ne les ait pas confondus avec des goubelins  aimant jouer des tours en exploitant les désirs humains.  Ces goublins/gobelins polymorphes, métamorphes se changeaient jadis en animal   ou en géant afin de mieux duper les gens…

Mais qu’étaient donc ces récurrents bruits nocturnes  étranges qui provenaient souvent de la vieille cheminée de ce pensionnat Falaisien du 24ème siècle ?  Que voulait exactement  ce petit chat  qui , en début de cette soirée du 24ème siècle,  venait de proposer  à nos trois adeptes de l’école buissonnière  un marché leur promettant la solution aux prochains sujets d’examens  ?

Qu’est-il advenu de la grenade non dégoupillée à laquelle Doe semblait tenir ? D’aucuns se plurent à imaginer qu’il la gardait en souvenir de son ami Garett, probablement décédé peu de temps après  ce Doe qui n’était pas près de livrer tous ses secrets…

Vers le début  du 26ème siècle, certains prétendirent parfois avoir aperçu un fantôme de soldat d’une époque révolue. Ce dernier serait  muni d’une arquebuse laser, tenant en  bandoulière une vieille mitraillette du 20ème siècle. Le gens se promenant dans les parages guettaient toute possible trace de  grenade non dégoupillée, surtout si cette dernière était trouée, ce soldat errant venait d'entrer dans les légendes des siècles futurs….

Concernant ce mythique juif errant que les normands nomment soldat Pimpernelle, certaines versions ultérieures le supposèrent sélénite, vivant sur la lune totalement détaché des matérialités terrestres (voilà aussi pourquoi la légende normande l’avait doté d’un sac lui permettant d’engloutir ce qu’il voulait : cela restait donc bien naturel de voir qu’il ne se souciait pas de possessions et se sentait invulnérable concernant les contingences matérielles). La paix était revenue depuis longtemps sur la Lune lors de cette lointaine époque ultérieure.

Il ne fallait pas oublier que Pimpernelle étant à l’origine un soldat venu en aide à son prochain,  certaines versions postérieures au vingt –sixième siècle supposèrent ou comprirent donc que Doe était ou devint Pimpernelle ( vraisemblablement lorsqu’il finit par déloger les légendaires hommes crabes géants et/ou gobelins définitivement hors du château qui retrouva sa tranquilité à jamais). Notre ami traqueur de créatures s’ennuyait seul dans la forteresse désormais sécurisée. Il venait donc de sauver la ville de Falaise une seconde fois.  Un sac magique cher à la légende ancienne serait alors tombé du ciel. Une voix venue des cieux lui aurait expliqué : «je n’en ai plus besoin, prends le » . Mais nul ne parvint vraiment à savoir ce qu’il en fut ou pas à ce sujet.

Toutefois d’autres chroniqueurs du 28ème siècle affirmaient que Doe/Pimpernelle n’ayant probablement pas pu obtenir le paradis chrétien pour cause d’euthanasie,   la déesse Diane/Selené le récompensa probablement pour son travail de chasseur de monstres en lui ouvrant la porte du paradis sélénite. Diane/Sélené , déesse de la chasse, divinité liée à la lune,  ne pouvait qu’admirer et respecter le travail de ce soldat errant.  Doe, était Juif americano/Normando/irlandais puis devint sélénite d’adoption. Son esprit s’incarna ou se réincarna-t-il  alors dans un corps de créature sélénite ? Son âme monta t elle seule au paradis lunaire ? Bah peut-être ben qu’oui peut et’ ben qu’non …

 

En tous cas il semblerait, selon d’autres , que ce sympathique soldat se fit plein d’amis sur cette nouvelle planète. Les gens comprirent ensuite qu’il donna d’abord « Doe » aux ados du vingt quatrième siècle en guise de « nom de soldat inconnu « car il souhaitait dissimuler son légendaire et véritable nom normand que tous connaissaient désormais …. Il ne faisait plus les cent pas dans les douves du château de Falaise (de nombreuses versions post 26ème siècle semblent s’accorder sur ce point),  ce Pimpernelle du futur errait-il au fin fond d’un cratère lunaire ?

Lors de ces lointaines époques ultérieures, bien après le 28ème siècle quand Pimpernelle/Doe vivait peut-être sur la lune, les gens de Falaise pouvaient parfois encore croiser un fantôme de soldat certaines nuit aux abords des douves, souvent avec une clope au bec le rendant aisément repérable en pleine nuit  ,mais il s’en fichait :  son corps éthéré bénéficiait évidemment d’une invulnérabilité. Il gardait une grenade trouée en souvenir d’un ami disait-il.  Quand les ados pensionnaires » faisant le mur » lui demandaient son nom lors d’une rencontre nocturne, il répondait : Garett

Les jeunes ne pouvaient alors s’empêcher de commenter :  « ok we see  Garett »

 

 

FIN

écrit par Benoit Rêveur (ce texte est protégé)

Notes de Background :

 

Le classique conte Normand « le soldat Pimpernelle » est parfois titré « Pimpernelle »  cf http://www.benoitreveur.info/article-pimpernelle-92609928.html (un conte riche en symboliques diverses… )

 

Concernant le thème des gobelins,  j’ai déjà écrit quelques articles blog, qui ne suffisent pas à faire le tour de ces anciennes et inépuisables créatures

NB : je n’ai  trouvé aucune source écrite de légende classique de gobelins qui hanteraient le château de Falaise, mais il est  depuis longtemps communément admis que chaque château et demeure normande ancienne possédait autrefois son gobelin attitré…

 

Source image :  he-man.org    (il s’agit ici  d’une figurine de  l’homme crabe « Clawful » (alias « Crassor » en VF) de la gamme « He man/Musclor » connue de tous les enfants des années 80 ) 

 

6inch_clawful_front_full.jpg

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoitreveur - dans Légendes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : cestbeaulesreves
  • cestbeaulesreves
  • : bienvenus sur ce blog dédié aux mythes, contes et légendes classiques mais aussi à la fantasy et à la science fiction (notamment contes de SF et suites futuristes de légendes, dans mon livre "Les mémoires du galaxytime").
  • Contact

Recherche

Thèmes