Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mars 2011 7 13 /03 /mars /2011 21:24

 

 

Encore une créature que nous devons aux mythologies grecque et romaine ;  la stryge est une sorte de « femme oiseau » nocturne. Très présente dans les légendes de méditerranée, cette créature a fait un passage remarqué dans la fantasy et les séries télé des années 2000.

 

 

 

 

source image rez-art.blogspot.com 

 

LES ORIGINES MYTHOLOGIQUES

Dans la mythologie grecque, Polyphonte était une femme qui vénérait Aphrodite.  Un jour la déesse voulut que cette adoratrice tombe amoureuse de quelqu’un, peu importe qui. Mais Polyphonte, redoutant et détestant l’amour et tenant trop à sa liberté, changea alors de crémerie.  Elle rejoignit le culte  d’Artémis dont le tempérament sauvage lui correspondait mieux. Dans un accès de rage, Aphrodite rendit Polyphonte amoureuse d’un ours et fit copuler la femme avec l’animal. Elle donna naissance a deux monstres géants à la fois hommes et ours Orius/Orios et Agrios/Agrius, deux frères cannibales. Voici la punition que  reçut Polyphonte : se retrouver transformée, selon les versions, en chouette ou en stryge (de par son cri et son caractère nocturne, la stryge s’assimile souvent à la chouette).   Polyphonte demeure donc, chronologiquement parlant, la toute première stryge.

La stryge mythologique vivrait dans le Tartare.

Malgré cette origine grecque du mythe, il reste fréquent de lire que la stryge viendrait des croyances de la Rome antique. Toutefois la mythologie romaine à clairement propulsé la stryge sur le devant de la scène.

 

 

(source image : collectif.bd.free.fr)

 

PHYSIQUE

 

On la représente souvent en « femme oiseau », parfois cornue, possédant des ailes de chauve-souris et des doigts dotés de longues griffes, d’autres fois elle aurait des plumes, ou serait même un oiseau. On trouve également des descriptions du type « corps d’oiseau/pattes crochues ». Mais l’image de la stryge sorcière se fait aussi très récurrente. Les striges doivent leur nom à leur cri strident.

 

HABITUDES DES STRYGES

 

Il est connu que la strige allaite les nourrissons humains, voilà qui peut contraster avec l’habituelle image de la strige maléfique.  Cet aspect  »bienveillant «  de la stryge me paraît se cantonner à l’état de « bénéfice du doute ». 

Certains assimilent parfois la stryge à une créature vampirique, mais cet amalgame me semble un peu trop rapide. Bien sûr, on sait tous que la stryge aime empoisonner (via l’allaitement) ou faire suffoquer les enfants et bébés. Et comment ne pas penser au vampirisme quand on entend souvent que la strige aimerait sucer le sang des enfants ?

 

DIFFERENCE AVEC LE VAMPIRISME

La première différence que je crois la plus manifeste :  le caractère bien vivant de la strige puisqu’elle n’est pas décédée avant de devenir monstre. De plus on tombe fréquemment sur des représentations de stryge dévorant sa victime puis lui suçant le sang en commençant par les viscères. 

Par ailleurs on entend souvent que la stryge , après avoir sucé leur sang, mangerait la chair de ses victimes, rejoignant alors le thème du cannibalisme des deux enfants de Polyphonte.  Et puis, l’enfant se faisant sucer le sang ne devient pas monstre à son tour, contrairement à certaines victimes de vampires.

 

HERITIERES DES HARPIES ET AUTRES MYTHES GRECS ?

 

 La stryge me paraît  assez probablement inspirée des harpies de la mythologie grecque : femmes à corps d’oiseau séjournant dans le Tartare, kidnappant des enfants la nuit….On notera également les traits ridés de femme âgée, communs aux striges et aux harpies…

Toutefois les harpies ont pour parent une océanide…

On peut également remarquer des similitudes avec les sirènes de l’antiquité grecque, bien que ces dernières possédaient un chant attirant et non un cri strident cacophonique. L’autre différence majeure avec la stryge est naturellement l’habitat maritime de ces sirènes ailées qui charmèrent les compagnons d’Ulysse.

Toutefois les sirènes grecques étaient plus ou moins liées à l’Hadés (de par le fameux épisode avec Perséphone). Enfin, si on se souvient que dans l’antiquité la nuit et le sommeil symbolisaient par moments la mort (en gros l’Hadès), libre ensuite à chacun de tirer ou non une possible analogie avec la stryge nocturne …

Certains également  ont établi des « points communs » entre la stryge et Lamia. Je trouve toutes ces comparaisons intéressantes, car elles soulèvent l’hypothèse d’un glissement et mélange de mythes anciens vers l’adoption romaine de la stryge, mais ces hypothèses ne doivent pas faire oublier le mythe grec de Polyphonte.

 

 

 

CROYANCES LIEES A LA STRIGE

 

La déesse Carna, veillant sur les gonds des portes, était également chargée de protéger les enfants et d’éloigner les striges. Horace explique que les plumes de strige serviraient à préparer des philtres d’amour.

 

 

 

source image : worl-of-nolandads.kazeo.com     (désolé je n’ai pas trouvé d’image de stryge “vieille sorcière »)

 

 

LEGENDES

 

En Italie on trouve la « strega »

En Corse on notera les  streées (ou « stréa » ou encore « stregha ») : il s’agit de sorcières suçant le sang des enfants la nuit. Elles s’infiltrent par n’importe quelle anfractuosité du toit ou de la fenêtre, et , la nuit venue n’hésitent pas à allonger leur langue pour extraire le sang des enfants pendant leur sommeil.

Si on place une arme blanche à coté du lit, la strée le vient pas, mais en revanche elle ensorcelle les armes à feu en les rendant inopérantes. Pour tuer la strée avec une arme blanche, il est impératif de lui donner un nombre impair de coups.

Dans cette version corse, la strée peut avoir un alias diurne : une jeune femme qui peut dépérir de jour si elle reçoit un nombre pair de coups de couteau la nuit précédente (lorsqu’elle agissait sous son apparence de strée, c-a-d lorsqu’elle pratiquait la « stregha »)

Des exorcismes via des prêtres peuvent également venir à bout de ces strées.

Certaines strées peuvent se transformer en chats, elles sont parfois allées jusqu’en Egypte y sucer le sang des enfants. Dans de nombreuses légendes, les strées redeviennent des femmes tout à fait normales une fois que le prêtre les a exorcisées et leur vie continue comme si de rien n’était.

 

DANS LES MOEURS

En tout cas du temps de Pline, c’était une insulte que de qualifier une femme de stryge. Sans doute cela marque tt-il un des débuts de la société patriarcale.

 

DANS LA FANTASY

Une récente BD se nomme « le chant des stryges », , mais ne l’ayant pas lue je ne vais pas en faire de pub.

 

 

DANS LES SERIES TV

Dans « charmed » ,    bien que je juge la série à peine regardable, la stryge a été présente dans un épisode.

Mais je voulais surtout parler de « Supernatural «  (un épisode intitulé « la stryge » ), j’ai vu cet épisode il y a environ 4 ans, je dirais que nous avons là clairement un des meilleurs de la série. Les deux frères Winchester devaient démasquer puis combattre une stryge qui la nuit venue s’en prenait aux enfants pendant leur sommeil pour leur prendre leur « essence vitale » (dixit la VF de la série..).

 

 

Biblio :

 

 

 

Wikipédia (en vérifiant par ailleurs, bien entendu)

 

Pétrone : le Satiricon

 

Claude Seignolle « contes récits et légendes des pays de France «  (tome 3)

Aimeric Vacher : « monstres, bréviaire des créatures légendaires ou fantastiques »

 

« dictionnaire de la mythologie grecque et romaine » ( Joel Schmidt)

 

Etc….

         

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoitreveur - dans Mon petit bestiaire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : cestbeaulesreves
  • cestbeaulesreves
  • : bienvenus sur ce blog dédié aux mythes, contes et légendes classiques mais aussi à la fantasy et à la science fiction (notamment contes de SF et suites futuristes de légendes, dans mon livre "Les mémoires du galaxytime").
  • Contact

Recherche

Thèmes