Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 décembre 2009 3 23 /12 /décembre /2009 15:45



Je n’avais quasiment pas mis d’histoires de fée sur ce blog, alors comme c’est demain Noel, en voici une. Cette histoire se passe en Lorraine, dans les environs de Gérardmer. (Et comme je viens en partie d'une famille de bucherons lorrains, forcément j'allais mettre un jour des légendes de cette région riche en légendes et autres créatures...)

Le paysage est composé des montagnes et de forêts de sapins. Ce pays était habité de nombreuses fées, mais Polybotte était réputée la pire, la plus laide et la plus méchante fée de tout ce pays.

 

C’était l’hiver, un brave cavalier s’était égaré dans la forêt en chassant. Il neigeait , le vent hivernal soufflait. Mais aucun bûcheron du coin n’allait dans cet endroit là de la forêt : c’était le territoire du repaire de la fée et aucun bûcheron  local courageux n’aurait eu l’inconscience d’aller provoquer la fée dans son domaine.

Notre noble chevalier ne remarqua même pas ce qui aurait pu lui servir d’avertissement : un amas de brouillard flottait parmi les branches des sapins recouverts de givre. L’homme se dirigea tout de même vers ces montagnes cachées par le brouillard. Sa marche rendue difficile par les congères, il se dit que ces montagnes lui offriraient un probable abri pour la nuit, le pays regorgeant de grottes , ce fut le cas puisqu’il y aperçut l’entrée d’une caverne.

 

Bien que peu inspiré par l’aspect lugubre de cette entrée de caverne , le chevalier s’y engouffra.

Très vite son inquiétude cessa : il entendit une voix qui lui dit « mais approches donc et séjournes ici , tu es le bienvenu noble chevalier ».

 Quel ne fut pas son étonnement : l’intérieur, chauffé de la grotte avait ses parois faites d’un précieux cristal, le sol était recouvert d’herbe verte, une agréable musique berçait ce vaste palais digne d’un conte, et des effluves de mets succulents flottaient dans l’air !

 

C’est alors qu’il vit arriver la fée, tout de blanc vêtue, elle apparut escortée par  des elfes et des nains qui portaient les pans de sa longue robe.

(et oui des elfes et des nains, puisque cette région montagneuse de Lorraine possède une forte influence germanique).

La fée avait une tête et une peau qui ressemblait de près à celles d’un crapaud.

Alors commença un banquet digne des plus grands souverains et des plus grands contes. Une musique suave guidait les pas des elfes qui dansaient gaiement, les odeurs des plats se succédaient dans ce magnifique palais, les meilleurs vins et des plats plus savoureux les uns que les autres étaient servis à volonté.

 

La fée menait habilement la conversation, et elle finit par demander à ce voyageur égaré de devenir son amant et de rester ici avec elle, pour la remercier de tout ce qu’elle venait de lui offrir. Mais l’homme, en plus d’avoir déjà une promise à l’extérieur,  éprouvait du dégoût pour la fée. Afin d’éviter de la froisser, il prétexta qu’il devait partir. La fée réitéra sa demande. L’homme répondit à nouveau par la négative.

 

La fée entra alors dans une colère terrible, un cri terrible se fit entendre et son hideux visage se défigura de colère, ses yeux s’emplirent de rage.

« très bien, c’est ton choix et tu le regretteras » , lança-t-elle d’un ton vindicatif.

Notre homme , qui avait sans doute oublié que dehors une tempête de neige faisait rage ( ou alors préférait il encore braver la neige que de rester vivre chez la fée ?) franchit le seuil d’entrée de la grotte. Mais dès qu’il posa les pieds dehors, la sorcière fit un geste de la main, utilisant ses pouvoirs magiques pour détacher un bloc de glace qui se tenait au dessus de l’entrée de la caverne : le bloc de glace tomba aussitôt sur le cavalier qui fut depuis lors emprisonné , pétrifié dans ce bloc de glace.

 

«te voilà avec moi pour l’éternité «  proféra alors la fée dans un ricanement sardonique.

 

Fin de l’histoire

 

biblio : contes et légendes de Lorraine" par N Lazzarini

 

Je ne sais pas si l’histoire veut que cet homme soit mort et reposant dans ce bloc de glace , ou si il y demeure en hibernation pour une éternité ( ni si il existe une possibilité qu’il soit un jour délivré de sa prison de glace et de ce sommeil de plusieurs siècles), tout ça n’est pas très clair…….  Mais toujours est il que les gens du coins disent que lorsqu’on regarde du coté de cette caverne, on distinguerait au loin, même en été, un énorme bloc de glace, ce roc glacé correspondrait à la prison de glace de cet imprudent voyageur.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoitreveur - dans Légendes
commenter cet article

commentaires

Nilumel 04/01/2010 20:16


Pauvre homme!


Benoitreveur 08/01/2010 14:31



remarques "Hyoga " des "chevaliers du zodiaque, lui il finit par en sortir de son cercueil de glace... 



Présentation

  • : cestbeaulesreves
  • cestbeaulesreves
  • : bienvenus sur ce blog dédié aux mythes, contes et légendes classiques mais aussi à la fantasy et à la science fiction (notamment contes de SF et suites futuristes de légendes, dans mon livre "Les mémoires du galaxytime").
  • Contact

Recherche

Thèmes