Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 avril 2014 2 22 /04 /avril /2014 00:11

 

 

    Cette créature a visiblement emporté avec elle certains de ses secrets. Entre réalité historique et légende, cet animal mystérieux a fortement inspiré la littérature et le cinéma.

Certains ont même estimé qu’il s’agissait d’un loup garou ou d’une créature surnaturelle. La bestiole aurait survécu à un coup de lance qu’une jeune femme lui porta en pleine poitrine…

Elle se serait également montrée peu sensible à certains tirs d’armes à feu (la poudre se trouvant  alors abîmée par la pluie).

Le reportage intitulé « sur les traces de la bête du Gévaudan »  (ici http://www.youtube.com/watch?v=m8qNrVOSnIY )   retrace la chronologie (1764-1767)  des faits historiques généralement admis concernant la bête du Gévaudan.

18ème siècle , Terre de Gévaudan. D’abord ont lieu les premiers massacres constatés (en juin 1764), perpétrés contre des femmes retrouvées dénudées et égorgées. Des chasseurs et pisteurs de métier sont envoyés sur place afin d’enquêter et de mener des battues, d’abord en vain. Les exactions de la bête continuent. Un officier des chasseurs professionnels dépêchés par le roi finit par tuer un loup énorme, mais d’autres attaques similaires débutent ensuite. Entretemps un homme du coin, nommé Chastel, a maille à partir avec certaines personnes incarnant le pouvoir local. Chastel se retrouve mis à l’écart. Les agissements de la bête semblent  diminuer pendant la captivité de Chastel. De nouveaux massacres ont lieu, le monstre semblant faire à nouveau surface. Une nouvelle équipe de chasseurs et enquêteurs est envoyée en Gévaudan. Ces derniers tentent sans succès de tuer la bête qui sévit toujours. Une jeune fille d’environ 19 ou 20 ans parvient à planter une pique (ou lance ) dans le poitrail de la bête : elle mit ainsi son monstrueux agresseur en fuite. Puis lors d’une ultime poursuite infructueuse pour les chasseurs/enquêteurs, la bête se retrouve comme « rabattue » vers Chastel qui tombe seul nez- à nez avec l’animal. Chastel tue la bête d’un tir d’arme à feu. Les attaques cessent. L’histoire s’achève ici ; mais la légende était désormais née…

 Les deux loups énormes abattus pèseraient chacun 60 Kg environ.

Voilà un résumé approximatif des  faits  généralement admis, dans l’ordre ou le désordre, à quelques éléments et nuances près, selon les versions.

 

Certains films tels « le pacte des loups » ou encore « la bête du Gévaudan » développent diverses théories. Selon les versions et les oeuvres, Chastel joue parfois un rôle encore différent (comment savait-il aussi facilement où se trouvait la bête ? Comment se fait-il  que la bête cessait ou ralentissait son activité pendant la captivité de Chastel ? Ce dénommé Chastel était-il en fait le maître dresseur de ces loups massifs ? Aurait-il ainsi tué son deuxième loup avant que ce dernier ne se retourne contre son maître ? )

Un ouvrage de Claude Seignolle (de la série « contes et légendes des pays de France ») mentionne une version plutôt auvergnate de la bête du Gévaudan, tandis que le récent ouvrage de N. Lazzarini mentionne une version de Languedoc Roussillon (dans « contes et légendes de Languedoc  et du Roussillon »  ).  Ces deux livres soulèvent clairement  deux questions  demeurant entières :

1) le mode opératoire de la bête (victime dénudées et égorgées) ne laisserait-il pas penser à une mise en scène ayant impliqué la complicité d’au moins un être humain ?

2) On dénombre deux loups massifs qui furent tués (un par un officier, le second fut occis par Chastel) : en vérité combien y avait il de loups massifs ? Etaient-ils en fait plus de deux loups de ce gabarit?

Cette légende de la bête du Gévaudan peut –elle se recouper avec certains thèmes de légende et de symbolique sur les loups, les loup garous et simili ?  L’effroi suscité par la bête du Gévaudan représente-il l’archétype même de certaines peurs humaines très profondes  ?  

Voilà grosso modo  les grandes lignes de ce qui concerne la légende de la bête du Gévaudan

 

 

Une image célèbre de la bête du Gévaudan (source image gevaudan.com  )

 

bete-gevaudan

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Benoitreveur - dans Légendes
commenter cet article

commentaires

stephanie G. 22/04/2014 19:50

Un vrai plaisir à lire. Merci pour la fiction, il va falloir nous en offrir plus la prochaine fois ! Un roman ? Chouette perspective, non ?

Benoitreveur 23/04/2014 11:40



Merci et tout le plaisir est partagé. En effet on pourrait écrire des tonnes de romans et versions diverses sur cette nouvelle bête du Gévaudan puisque 200 ans plus tard aucun expert n'était
encore parvenu à élucider le moindre des divers secrets laissés par cette affaire des nouvelles bêtes du Gévaudan du 26ème siècle.



Présentation

  • : cestbeaulesreves
  • cestbeaulesreves
  • : bienvenus sur ce blog dédié aux mythes, contes et légendes classiques mais aussi à la fantasy et à la science fiction (notamment contes de SF et suites futuristes de légendes, dans mon livre "Les mémoires du galaxytime").
  • Contact

Recherche

Thèmes