Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

cestbeaulesreves

Bienvenu(e)s sur ce blog dédié aux mythes, contes et légendes classiques mais aussi à la fantasy et à la science fiction (notamment contes de SF et suites futuristes de légendes, dans mon livre "Les mémoires du Galaxytime").

Kama itachi

 

 

   

 

 

Voici une autre créature du folklore japonais, il s’agit ici d’un yokai associé au  vent.

 

(« Kama « = « faucille » et « itachi «  pour « belette », donc belette possédant des lames de faucilles à l’extrémité de ses pattes).

 

 

 Grosso modo ce serait l’idée d’un vent puissant et tourbillonnant, une sorte d’esprit du vent.

 Sous sa forme plus concrète, kama itachi désignerait cette fameuse belette à faucille qui vient surfer sur la bourrasque de vent dans le but vicieux de taillader les membres des gens sur son passage….

 

 

 

Les infortunés tranchés par la faucille ne sentent pas la douleur de la blessure mais saigneraient quand même, sans obligatoirement s’en apercevoir tout de suite. Ils s’en remettent assez souvent.

 

Kama itachi bosserait par groupe de trois divinités :

-          une qui choppe la victime, une autre qui tranche le malheureux ;

-          la troisième complice arrive ensuite et donne du baume pour guérir la victime et lui éviter les douleurs. 

 

 

Je me demande si avec Kama itachi il n’y a pas une symbolique sur le caractère « insaisissable » du vent…..  

 (Et on pourrait penser à la complexe vision japonaise du cercle)

 

 

 

Cette créature serait très présente dans les régions de Mino et de Hida.

Celui qui serait soit déjà au sol ( ou agenouillé, une main au sol,  etc) ,  soit en terrain montagneux (ou tout cela à la fois) risquerait de ne pas survivre à une rencontre avec un kama itachi….Mais le monstre n’est pas insurmontable : Jolivalt nous conte l’ histoire d’un samourai (ou ronin ??) qui aurait sauvé a temps des enfants d’un vent tourbillonnant, le guerrier s’en serait sorti avec quelques égratignures légères illustrant bien les pattes d’un kama itachi.

 

Mizuki explique que la belette classique, aurait , selon les croyances japonaises anciennes, un pouvoir surnaturel, et ce même sans les lames de faucilles.

 

sources

 

 

Shigeru Mizuki « yokai dictionnaire des monstres japonais «  (tome deux) Pika éditions

 

Sylvain Jolivalt « esprits et créatures fabuleuses du Japon : rencontres à l’heure du bœuf » (édtions You Feng)

 

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article