Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 août 2009 1 24 /08 /août /2009 16:44



         

Le mois dernier nous étions allés au bord des eaux du Midi de la France avec les légendes du drac (article de présentation sur le drac ici : http://www.unblogreveur.net/article-34232059.html)

Cette fois-ci je vous propose une légende se déroulant plus précisément en Provence :

 

LA COULOBRE DE L’ETANG DE L’OLIVIER

L’étang de l’olivier est un affluent nord de  la petite mer intérieure nommée « étang de Berre », du coté d’Istres et de Marseille.

 

 

l’étang de l’olivier de nos jours,  ( source web : http://www.web-provence.com/photos/themes/olivier.jpg)  

 

Dans cette légende, une créature moitié-serpent moitié-amphibien vivait dans une grotte située dans les profondeurs de l’étang de l’olivier : la coulobre.

Ce terme de patois provençal désigne évidemment la couleuvre

 

 

une couleuvre à échelons bien réelle (source image : http://www.portcrosparcnational.fr/patrimoine/images/fiche_faune_terrestre_couleuvre_echelons.jpg)

 

Mais la coulobre de cette légende est décrite comme ayant des pattes : a t-elle été inspirée d’un fossile de dinosaure ou de quelque autre saurien bien réel ?

 

 

 La paléontologie  a attesté que cette famille du Titanosaure (en image ci-dessus) était, comme ses homologues de la famille du diplodocus,   l’espèce dominante de dinosaures dans la Provence préhistorique. Il y avait également des dinosaures carnivores dans cette région, de la famille du tyrannosaure, source image (http://www.museum-aix-en-provence.org/fiche_titanosaure.htm )

 

 

Cette coulobre semait la terreur sur Miouvin. Quand elle avait faim, elle sortait de sa caverne lacustre pour aller dévorer n’importe quel animal ou être humain se trouvant sur son passage, ses proies les plus fréquentes étaient cependant les moutons.

Cela faisait un moment que la coulobre perpétrait régulièrement ce genre de massacre. Les gens du coin voulaient trouver une solution, mais étaient désemparés face à ce monstre.

 

PUISQUE TOUT ALLAIT MAL IL LEUR RESTAIT UN DERNIER RECOURS UN SEUL : SAINT VERAN

Et Saint Véran ce fut vraiment….. tata

la dernière chance au bon moment…. ttattatattadaaaaamm……

 

L’âge de Saint Véran n’est pas précisé dans la légende, mais il est décrit comme un homme d’expérience, je suppose donc qu’il « aimait quand un plan se passe sans accrocs ».

 

SAINT VERAN : UN EXPERT DE LA CHASSE AUX MONSTRES REPTILIENS

En effet il était le candidat idéal pour sauver la situation.  Avec son background fourni, Saint Véran  était vraiment l’homme de la situation, . Il était né  dans le Gévaudan au 6ème siècle après JC.  Historiquement parlant, Il était le chef religieux de la ville de Cavaillon. Saint Véran était le patron des bergers.  Selon la légende, Véran était devenu Saint Véran le jour où il avait débarrassé la Sorgue d’un monstre nommé « coulobre » tantôt « dragon ». Ce combat est censé avoir eu lieu à Fontaine-de-Vaucluse. Il était venu à bout du monstre reptilien en l’étranglant à l’aide d’une chaîne.

 

 

LA CONFRONTATION

Fort de son expérience et de sa réputation, les riverains de l’étang de l’olivier appelèrent Saint Véran à la rescousse. Il répondit positivement à cet appel. Il prit avec lui un goupillon et une chaîne en fer et s’en alla affronter la coulobre. Il saisit puis étrangla la bête à l’aide de sa chaîne. La légende raconte que dans son agonie, le monstre prit son envol dans le ciel, fit un grand bond avant d’atterrir sur le hameau le plus élevé de la région, au début des Alpes. Cette localité se nomma  désormais Saint Véran. Il est également rapporté que durant cet envol jusqu’aux premières montagnes alpines, douze gouttes du sang que perdait la bête seraient tombées. Le point d’atterrissage de chacune de ses gouttes correspondrait aux différentes étapes de la transhumance.

 

QUELQUES COMMENTAIRES PERSO

Je reviendrai sans doute un autre jour plus amplement sur ces quelques points :

1)      dans les bestiaires médiévaux d’Europe, il est fréquent, mais pas systématique, que « dragon » soit le terme utilisé pour désigner les serpents, et vice versa. Mais ce n’était pas l’exactitude qui les étouffait à l’époque….

 

2)      la chute de l’histoire de Saint Véran face au dragon/coulobre de Fontaine de Vaucluse est la suivante : les enfants du monstre seraient des salamandres, qui privées de leur père seraient condamnées à garder éternellement leur petite taille

 

 

une salamandre, source image : http://www.encyclo123.com/files/salamandre01.jpg 

 

3) Le fait légendaire que Saint Véran ait maîtrisé successivement les deux monstres avec sa chaîne , rappelle la légende provencale de Sainte Marthe et de la tarasque. (article sur cette légende ici : http://www.unblogreveur.net/article-29969310.html )  .

Evidemment on sent que Sainte Marthe s’est montrée plus psychologue que Saint Véran (  qui lui en revanche semblait moins faire dans la dentelle que Marthe), mais je crois que ces deux histoires véhiculent un archétype mythique commun à bien des légendes : l’idée de « dompter la bête ».    Des mythes antiques à la psychanalyse, en passant par l’ »incroyable Hulk » , je crois qu’il y aurait de nombreuses choses à dire à ce sujet….

 

Pour ne pas plomber l’ambiance après ces quelques commentaires, une petite image de circonstance :

 

 

Lui aussi il savait y faire avec les dragons (la preuve sur l’image)  et  il aimait « quand un plan se passe sans accrocs »   (source image http://www.fansoftheateam.com/Images/hannibal.jpg )

 

 

 

      Source

3contes et légendes de Provence, (N Lazzarini"

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoitreveur - dans Légendes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : cestbeaulesreves
  • cestbeaulesreves
  • : bienvenus sur ce blog dédié aux mythes, contes et légendes classiques mais aussi à la fantasy et à la science fiction (notamment contes de SF et suites futuristes de légendes, dans mon livre "Les mémoires du galaxytime").
  • Contact

Recherche

Thèmes