Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2009 1 02 /02 /février /2009 12:14

 

Rassurez vous,  ce sujet ne parle pas de la capricieuse Brenda se prenant la tête avec son Dylan minaudeur faussement « détaché /mystérieux »….(diantre que je haissais et hais toujours cette série « politiquement correcte » qui me semblait faire l’apologie des « winners »), non :

 

Voici, au contraire une traduction du poème le plus connu de Dylan Thomas (http://fr.wikipedia.org/wiki/Dylan_Thomas)

 

Cette traduction n’est pas la traduction francophone la plus connue mais je vous la livre tout de même ci-dessous :

 

Et la mort ne l’emportera pas.

Les trépassés nus s’uniront,

A l’homme dans le vent et sous la lune du couchant ;

Lorsque leurs os seront déchiquetés, blanchis et une fois immaculés s’en iront en poussière,

Leurs coudes et pieds seront constellés ;

Même si la folie les emporte ils deviendront lucides,

Même en se noyant dans la mer ils referont surface,

Puissent les amants se perdre, l’amour restera ;

Et la mort ne l’emportera pas.

 

Et la mort ne l’emportera pas.

Sous les méandres de la mer

Longuement allongés ils ne périront pas sous les flots ;

Tournant sur les chevalets  quand les tendons cèdent,

Mis en roue, ils ne se briseront pourtant pas ;

La foi en leurs mains ne se brisera pas en deux,

Et les maux des licornes les transpercent ;

Brisés, tout s’arrête, ils ne succomberont pas ;

Et la mort ne l’emportera pas.

 

Et la mort  ne l’emportera pas.

Les gémissements des mouettes ne perceront plus leurs oreilles

Ni le fracas des vagues sur le rivage ;

Là où une fleur poussa elle ne dresse plus

Sa tête vers les coups portés par la pluie ;

Puissent-ils être fous et perdre la vie,

Leurs têtes martèleront le sol jonché de pâquerettes ;

Surgissant au soleil avant que le jour ne s’achève,

Et la mort ne l’emportera pas.

 

 

 

Le texte original « and death shall have no dominion «  de Dylan Thomas, ici (voir aussi annexe)

 

And death shall have no dominion.

Dead men naked they shall be one

With the man in the wind and the west moon;

When their bones are picked clean and the clean bones gone,

They shall have stars at elbow and foot;

Though they go mad they shall be sane,

Though they sink through the sea they shall rise again;

Though lovers be lost love shall not;

And death shall have no dominion.

And death shall have no dominion.

Under the windings of the sea

They lying long shall not die windily;

Twisting on racks when sinews give way,

Strapped to a wheel, yet they shall not break;

Faith in their hands shall snap in two,

And the unicorn evils run them through;

Split all ends up they shan't crack;

And death shall have no dominion.

And death shall have no dominion.

No more may gulls cry at their ears

Or waves break loud on the seashores;

Where blew a flower may a flower no more

Lift its head to the blows of the rain;

Though they be mad and dead as nails,

Heads of the characters hammer through daisies;

Break in the sun till the sun breaks down,

And death shall have no dominion.

 

Par Dylan Thomas

 

 

 

 

Une autre version francophone de ce poème, la plus connue, sous le titre "et la mort n'aura pas d'empire"  (je vous laisse googeliser...)

 

 

 

NB: Si j’ai fait cette traduction là du poème c’est pas pour me la raconter, mais juste parcequ’on m’avait demandé de le faire (et donc parceque j'avais pas eu le choix). Cela étant, je trouve que ça a peu d’intérêt de traduire un poème : outre l’intérêt de compréhension pour les gens ne parlant pas la langue VO , certes, il y a tout un tas d’effet et de sens qui se perdent si on s’amuse à traduire un poème…

 

Cela dit, libre à vous de comparer ou non cette traduction francophone avec la traduction francophone la plus répandue (à vous aussi d’en juger si oui ou non telle ou telle version francophone zappe ou non des élements de la VO)

 

Prochainement sur le blog : un sujet traitant d’encore une autre légende….

 

Bonne journée/soirée et merci du temps passé sur ce blog.

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoitreveur - dans Poèmes
commenter cet article

commentaires

SAD 13/09/2009 14:27

il est très beau ce poème, je ne connaissais pas... merci

Benoitreveur 13/09/2009 18:36


content de voir que je suis pas le seul à aimer


benoitreveur 03/02/2009 17:28

oui aparamment y'a souvent des relations subtiles entre amour et mort. Tu as bien fait de le souligner

Concernant la souffrance, intéressante ta remarque, j'avais pas pensé a le voir comme ça .

Hypothèse perso : peut on parfois assimiler souffrance a une forme de mort ? parceque d'un autre coté, aparament même les engins de torture n'effraient pas les héros de notre poème (bon tu me diras c'est un poème c'est pas la réalité justement..) ???
je m'interroge...

Corinne 02/02/2009 21:49

La mort et l'amour ont souvent inspirés les poetes !
Plus que la mort, c'est la souffrance qui m'inquiète !

lafée 02/02/2009 15:08

merci et a très bientôt..

Benoitreveur 02/02/2009 14:44

Merci bien madame la fée,

d'ailleurs je trouve votre blog particulièrement intéressant pour toutes les personnes passionées de merveilleux et d'imaginaire

Présentation

  • : cestbeaulesreves
  • cestbeaulesreves
  • : bienvenus sur ce blog dédié aux mythes, contes et légendes classiques mais aussi à la fantasy et à la science fiction (notamment contes de SF et suites futuristes de légendes, dans mon livre "Les mémoires du galaxytime").
  • Contact

Recherche

Thèmes