Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juillet 2016 7 03 /07 /juillet /2016 18:34

~~En escrime ancienne selon Talhoffer que signifie «von Tach » ? « Est-ce le terme « das Dach » (le toit) ou plutôt « Tag/jour » ? Les occurrences anciennes et l’étymologie penchent clairement en faveur de « toit/Tach/Dach. On le voit par exemple sur ce lien de l’uni Heidelberg (université très réputée, située en Würtemberg) avec les autres formes du même terme : Tach, Dach Dake , Dagh , etc) … https://www.rzuser.uni-heidelberg.de/~cd2/drw/e/da/dach.htm La fréquence de ces occurrences penche clairement en faveur de « toit » et non de « jour ».

De plus, chez Talhoffer il arrive parfois qu’un même terme soit orthographié de différentes façons : Tach ou Dach sont en fait deux orthographes du même terme … Chez Talhoffer des phrases du type « er will/Wyl hauen/howen von Tach », désignent des choses du genre « il veut frapper à partir du toit « ou encore « il compte frapper en venant de la position haute du toit ». Cela exprime l’idée de donner un coup partant d’en haut tout en étant relativement couvert/abrité au début (avant le départ du coup). Dach/Tach/Toit est d’ailleurs étymologiquement lié au terme « Decke » (couverture/protection). L’observation attentive des images de Talhoffer ne fait que le confirmer …

Une éventuelle confusion avec « jour » peut provenir d’un homonyme « Tach » qui paraît signifier « jour/tag » dans un autre dialecte germanique, dans une autre région que Wurtemberg… (les gens que cela intéresse chercheront et trouveront de quelle région germanique il s’agit… ). Certes les formes médiévales allemandes du terme « jour « étaient souvent « tac « et « Tag » , mais il me semblerait maladroit , ou incomplet, de traduire en français par « du jour » : la main armée levée en position haute pour frapper de haut en bas est plus ou moins dirigée vers le zénith , et non vers le « point du jour » (qui lui en revanche désignerait une position beaucoup plus proche de la ligne d’horizon) ….De plus ce genre de traduction (avec les termes « jour » ou « zénih » ) ferait complètement l’impasse sur l’idée de couverture , de relative protection dans la posture d’attaque. Cela "zapperait" cette idée de laisser le moins possible d’ouvertures quand on est attaquant.

En illustration ci-dessous ; la planche 223 (du cod icon 394A Talhoffer 1467) montrant un exemple de frappe « vom Tach » / venant du toit (combattant de gauche sur l’image) : on voit très nettement que dans cette position, tant que l’arme n’a pas quitté ce toit, le sommet du crâne de cet attaquant est protégé (donc couvert). Il est fréquent chez Talhoffer de voir des tournures poétiques, imagées. Ce terme« vom Tach « cher à Talhoffer constitue donc un bon compromis entre tournure poétique et pragmatisme technique (donc du pur Talhoffer) : l’image du toit est techniquement parlante ici (idée de position haute et de protection), beaucoup plus claire que ne peut l’être une idée de jour dans ce genre de situations d’escrime. L’auteur du Manuscrit de Würtemberg (cod icon 394a) avait donc visiblement une bonne maîtrise des termes et concepts, il savait manifestement employer les images les plus appropriées, les termes les plus exacts, pour s’exprimer. L'exemple choisi en illustration ci-dessous est tiré du chapitre "Messer " du manuscrit de Würtemberg (cod.icon 394 a. , livre Talhoffer de l'an 1467) mais les autres chapitres de ce livre décrivent ce genre de frappe tombante par les termes "von Dach " (donc du toit) ou encore " von Tach ".

D’autres ouvrages anciens ont pu employer les termes « Von Tag » pour désigner ce genre de choses, ce n’est pas faux mais techniquement parlant c’est probablement plus abstrait, plus ambigu et moins exact que le terme « vom Tach/Dach « (Talhoffer n’a toutefois pas l’exclusivité de ce terme « vom/von Tach » car il est employé aussi chez d’autres auteurs). La ressemblance entre « Tac « (cf ci-dessus) et Tach peut servir de liant et de point de glissement entre ces subtiles nuances. Le signifié peut rester le même, le signifiant (terme et image) quant à lui varie selon les cas. C’est pourquoi dans ma double traduction française du Talhoffer 1467 (manuscrit de Würtemberg Cod icon 394 a , article ici http://www.benoitreveur.info/2016/01/retour-sur-la-double-traduction-francaise-du-manuscrit-de-wurtemberg-talhoffer-1467.html ) j’ai traduit » Tach « par « toit « (c’est visible dans ce chapitre Messer disponible en entier ici http://www.benoitreveur.info/talhoffer-messer-gotha-1467-double-traduction-francaise.html ) Pour info j’ai obtenu mon diplôme en section traduction terminologie ….. (cf cette vieille vidéo de présentation de ma double traduction française du Talhoffer 1467 manuscrit de Würtemberg http://www.dailymotion.com/video/x2y8k00 ) Vous trouverez ici un article sur un autre de mes travaux traductifs sur Talhoffer http://www.benoitreveur.info/2016/05/talhoffer-livre-vom-stain-double-traduction-francaise-extraits.html

Talhoffer et von Tach

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoitreveur
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : cestbeaulesreves
  • cestbeaulesreves
  • : bienvenus sur ce blog dédié aux mythes, contes et légendes classiques mais aussi à la fantasy et à la science fiction (notamment contes de SF et suites futuristes de légendes, dans mon livre "Les mémoires du galaxytime").
  • Contact

Recherche

Thèmes